Accès rapide :

Comprendre la tolérance des bactéries aux antibiotiques pour lutter contre les résistances

Israël

Actualité
Israël | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
2 mars 2017

Une équipe de chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem a mis en évidence la capacité des bactéries à devenir tolérante lors d’un traitement antibiotique. Cette tolérance précéderait l’apparition de résistances bactériennes.

La résistance bactérienne est un problème dont l’ampleur ne fait que croître. D’après l’Organisation Mondiale pour la Santé, notre capacité à traiter des infections ordinaires est susceptible d’être menacée par la diffusion des résistances existantes et l’apparition de résistances nouvelles. Face à ces dangers, notre compréhension des mécanismes bactériens est encore limitée.

Ofer Friedman, chercheur au sein du laboratoire de biophysique de l’Université hébraïque de Jérusalem, a montré il y a quelques années qu’un des modes de résistance bactérienne réside dans la mise en place d’une dormance pendant la durée du traitement. Les bactéries dormantes sont appelées "tolérantes" car elles tolèrent la présence transitoire de l’antibiotique. Elles sont tuées par l’antibiotique quand elles se réveillent, la solution est donc de prolonger le traitement. Irit Levin-Reisman, de la même équipe, a poursuivi le travail et ses résultats viennent d’être publiés dans le journal Science. Elle a exposé des bactéries à un antibiotique jusqu’à ce qu’une résistance s’installe. Au cours de cette évolution provoquée, les chercheurs ont observé que la dose létale d’antibiotique provoquait l’apparition de bactéries tolérantes, donc protégées. Une fois qu’une bactérie avait été capable de devenir tolérante, elle acquérait rapidement des mutations qui la faisaient devenir résistante à l’antibiotique.
Ainsi, la tolérance permettrait aux bactéries d’échapper à l’action de l’antibiotique sur le moment, accélérerait également le rythme des mutations et augmenterait les chances pour ces bactéries de devenir définitivement résistantes.

Ces résultats indiquent que la tolérance a certainement un rôle important dans l’acquisition de résistances en cas d’exposition cyclique à de fortes doses d’antibiotique. Une des idées clés est que la tolérance apparaît rapidement car une grande variété de mutations peut être à son origine. Les chercheurs ont également observé que la tolérance précédait toujours la résistance, ce qui peut avoir de fortes implications cliniques, suggérant que contrer l’apparition de la tolérance peut être une façon de retarder l’apparition des résistances.

Sources : http://new.huji.ac.il/en/article/33464
Antibiotic tolerance facilitates the evolution of resistance, Irit Levin-Reisman et al., Science 9 février 2017

Rédacteur : Tirtsa Ackermann, VI chercheuse à l’Université Hébraïque de Jérusalem

PLAN DU SITE