Israël

Veille scientifique et technologique d’Israël.


Le Service de Coopération Scientifique et Universitaire a pour rôle d’informer de l’actualité scientifique, universitaire et technologique israélienne. Pour cela nous disposons de plusieurs outils :

Dernières actualités

Identifier un vol de smartphone en 14 secondes

Israël | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
Actualité
2 mars 2017

En 2013 aux Etats-Unis, 3.1 millions de personnes ont été victimes de vols de smartphones et 68% d’entre elles n’ont jamais récupéré la totalité des informations que contenait leur appareil. Afin de limiter les dégâts, des chercheurs de l’Université Ben Gurion du Néguev ont développé une méthode permettant de repérer un vol en un temps record.

Etudier les processus de thermalisation à très basse température

Israël | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique
Actualité
2 mars 2017

Il est possible, en laboratoire, d’obtenir des températures aussi basses que celles des confins de l’univers. Une équipe de l’Institut Weizmann, dirigée par Pr. Roee Ozeri, étudie la physique de gaz quantiques à des températures de l’ordre d’un millionième de degré. Cette équipe peut atteindre de tels records avec des gaz inertes ou avec des gaz ioniques où chaque particule interagit avec ses semblables.

Retrouver ses objets égarés en quelques secondes, c’est bientôt possible !

Israël | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
Actualité
2 mars 2017

Il est l’heure d’aller au travail mais les clés de la voiture sont introuvables. Tout juste arrivé à la station de sport d’hiver et une paire de ski est manquante. Tout le monde a déjà été dans une situation similaire et a perdu des heures à chercher l’objet disparu. Pour éviter cette perte de temps, une startup israélienne lance le système « Geareye ».

Quand la machine learning s’attaque au diagnostic du paludisme

Israël | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
Actualité
2 mars 2017

Non loin de la moitié des personnes vivant sur Terre sont exposés au risque d’attraper le paludisme. En 2015, plus de 212 millions de personnes ont été diagnostiqués comme porteurs du parasite et 420 000 personnes en sont décédées. L’Afrique subsaharienne paye la plupart de ce tribut avec plus de 90 % des cas mondiaux. Détecter rapidement et à moindre coût les cas de paludisme est donc d’un intérêt majeur pour la santé publique mondiale.

PLAN DU SITE