Accès rapide :

Quand la science explique la prise de décision

Irlande

Actualité
Irlande | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
9 mars 2017

Des ingénieurs de Trinity College Dublin ont mis en place une nouvelle technique qui analyse le mouvement des pupilles, expliquant ainsi l’analyse de l’information et la prise de décision.

Des chercheurs de Trinity College Dublin (TCD) ont mis au point une nouvelle technologie utilisant des faisceaux lumineux infra-rouges permettant de suivre le mouvement des pupilles afin de mieux comprendre ce qui pousse l’être humain à un choix plutôt qu’un autre lorsque soumis à une certaine masse d’informations. Ce projet a été financé sous le programme de recherche 2014-2020 de l’Agence nationale de protection environnementale.

L’équipe de recherche évalue quelles parties de l’information attire le plus l’attention. Pour la mise en pratique, les personnes soumises à l’expérience devaient lire les étiquettes-énergie des produits, qui servent à faire la promotion des produits les moins énergivores.

Cette nouvelle technologique de traçage du mouvement des yeux implique l’utilisation de faisceaux lumineux infrarouges reliée à un ordinateur et à un logiciel spécial. Ainsi, il est possible d’enregistrer le temps qu’une personne passe sur certaines parties d’une information et l’ordre par lequel cette dernière est perçue. Les résultats sont reformulés sous forme de représentation graphique par le biais de cartes graphiques (heat maps) et de trajets de signaux.

Le professeur agrégé en ingénierie civil, Brian Caulfield, est à la tête de ce projet : « un nombre conséquent de facteurs peuvent influencer la prise de décision. Ainsi il est essentiel de mieux comprendre comment les gens interagissent face à l’information et comment ils manipulent les différentes questions et possibilités auxquelles ils font face. Les principales conclusions de ce travail montrent que les personnes prennent en compte les informations mentionnées sur les écolabels, mais elles passent moins de temps à vérifier l’information dont elles n’ont pas l’habitude. En général, l’étude montre à quel point la question de l’absorption et l’analyse d’information nouvelle reste complexe. »

Le chercheur postdoctoral Dr. William Brazil pense que « cette technologie est essentielle pour voir ce que les autres personnes sont en train de voir. Cela est très utile afin d’essayer de comprendre ce qui pousse à prendre des décisions. Notre travail ouvre la porte à une myriade de possibilités du point de vue de la recherche. Il n’y a pas de raison à ne pas utiliser cette technologie pour mieux comprendre le comportement humain dans d’autres secteurs divers et variés, tels que l’éducation et l’apprentissage ».

Source :
“Researchers use new-eye tracking technology to ask what drives human choice” – Trinity College Dublin, 21/02/2017 : http://www.tcd.ie/news_events/articles/researchers-use-new-eye-tracking-technology-to-ask-what-drives-human-choice/7617
Rédaction : Guillaume Ravier – courriel : guillaume.ravier[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE