Des capteurs pour surveiller la montée des eaux

Irlande

Actualité
Irlande | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
30 juin 2017

Les villes peuvent se servir de l’Internet des Objets pour mieux gérer et contrôler les difficultés qu’elles rencontrent, comme les inondations par exemple.

Connecter la ville pour mieux surveiller les fleuves et prévenir les inondations
CONNECT, centre de recherche de Science Foundation Ireland spécialisé dans les réseaux du futur, Smart Dublin, une initiative de la Ville de Dublin sur la ville intelligente, et l’entreprise INTEL ont travaillé sur la question de la prévention des inondations. Leurs travaux les ont conduit à développer des capteurs qui, installés dans toute la capitale, permettent de surveiller l’évolution des précipitations, des conditions météorologiques et du niveau du fleuve. En effet, chaque année, les dégâts causés par les inondations à Dublin s’évaluent entre 2 et 100 millions d’euros – en moyenne 8 millions d’euros, estime le bureau en charge des inondations au de la Ville de Dublin. Ce chiffre va en s’intensifiant, à cause de la montée du niveau des mers et des épisodes de pluie particulièrement intenses.

L’Internet des Objets, un outil bénéfique pour les citoyens
Les données captées sont communiquées à l’équipe de la Ville de Dublin, qui analyse ainsi les niveaux de l’eau et prend les mesures appropriées. Ces nouveaux détecteurs utilisent une nouvelle technologie de communication appelée LoRaTM, un réseau étendu développé par CONNECT. Ce réseau ayant une faible demande en puissance, les batteries des capteurs ont une plus grande durée de vie, explique Prof. Linda Doyle, directrice du centre CONNECT. Avec l’Internet des Objets, l’idée est d’installer des capteurs bon marché sur des objets du quotidien et de les connecter à internet pour permettre l’échange et les communications d’information. Cette initiative Smart Dublin, souligne-t-elle, est un « bon exemple pour illustrer la façon dont l’Internet des Objets peut être un outil bénéfique pour les citoyens ».

Sources :

Rédaction : Louise Aupetit – courriel : louise.aupetit[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE