Un remède naturel contre le cancer de la prostate

Inde

Actualité
Inde | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
29 août 2017

S’inspirant des connaissances de la médecine traditionnelle ayurvédique, des chercheurs de l’université du Karnataka ont mis en évidence les propriétés anticancéreuses de deux plantes médicinales, Leea indica et Allophyllus cobbe.

Le cancer de la prostate est la deuxième forme de cancer la plus commune chez les hommes, et la sixième cause de décès liés au cancer dans les pays développés. Les traitements les plus courants, par chirurgie, thérapie hormonale, radio ou chimiothérapie, s’ils sont efficaces, s’accompagnent d’importants effets secondaires.

S’inspirant de la médecine traditionnelle ayurvédique, l’équipe du Dr. M.B. Hiremath, professeur associé à l’université du Karnataka à Dharwad, a étudié les propriétés anticancéreuses de deux plantes médicinales, Leea indica et Allophyllus cobbe dans le traitement du cancer de la prostate. Leea indica, un arbuste à feuillage persistant originaire d’Asie du Sud et du Sud-Est est couramment utilisé dans la médecine traditionnelle pour soulager les mots de tête, les affections de la peau, ainsi que pour ses propriétés anti-diabétiques, anti-diarrhéiques, et anti-dysentériques. Quant à Allophyllus cobbe, un petit arbuste commun dans les Ghats Occidentaux, il est employé pour soigner les fractures, les inflammations, les ulcères, et comme antiseptique.

Si des études sur les extraits de ces plantes ont déjà démontré leurs propriétés cytotoxiques sur les cellules de cancer du côlon et du sein, celle du Professeur Hiremath est la première à s’intéresser à leurs effets sur le cancer de la prostate.

L’extrait préparé à partir de feuilles de ces plantes a montré une efficacité significative sur les cellules de cancer de la prostate qui se sont progressivement dégradées avant d’atteindre l’apoptose (mort cellulaire programmée) 72h après exposition, sans affecter les cellules saines.

L’équipe du Dr. Hiremath a également mis en évidence la présence de molécules connues pour être de puissants antioxydants dans les feuilles de Leea indica et d’Allophyllus cobbe comme des phénols, des alcaloïdes, des flavonoïdes, et des saponines qui ont la capacité de détruire les radicaux libres présents dans l’organisme.

Suite aux résultats encourageants obtenus lors des tests in vitro, les chercheurs espèrent rapidement passer à la phase d’essais cliniques pour établir le potentiel thérapeutique réel de ces extraits végétaux.

Sources
• “Scientists discover natural remedies to fight prostate cancer”, Research Matters, Paramananda Barman
• Ghagane SC, Puranik SI, Kumbar VM, Nerli RB, Jalalpure SS, Hiremath MB, Neelagund S, Aladakatti R. In vitro antioxidant and anticancer activity of Leea indica leaf extracts on human prostate cancer cell lines. Integrative Medicine Research. 2017 Mar ;6(1):79-87. doi : 10.1016/j.imr.2017.01.004. Epub 2017 Jan 16. Review. PubMed PMID : 28462147 ; PubMed Central PMCID : PMC5395687

Rédacteur
Laurent Glattli
laurent.glattli[at]diplomatie.gouv.fr
Service pour la Science et la Technologie, Ambassade de France en Inde

PLAN DU SITE