Des résidus de l’industrie sucrière transformés en matériaux pour batteries de nouvelle génération

Inde

Actualité
Inde | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique | Stockage de l’énergie
29 août 2017

Des scientifiques du Central Salt and Marine Research Institute (CSMRI) basé à Bhavnagar (Gujarat) ont réussi à transformer des eaux usées provenant de l’industrie sucrière en source de carbone pour matériaux permettant le stockage de l’énergie.

Le Dr. Ramavatar Meena et son équipe du Central Salt and Marine Research Institute (CSMRI) de Bhavnagar (Gujarat) ont mis au point une technique de recyclage des eaux usées émises par l’industrie du sucre et par les distilleries en matériau entrant dans la fabrication des électrodes, des senseurs et des supercondensateurs pour l’industrie électronique.

L’industrie sucrière et la distillerie consomment d’importantes quantités d’eau et produisent de nombreux résidus polluants. Ces rejets sous forme de boues peuvent être activés à l’aide d’un précurseur métallique et calcinés sous atmosphère inerte. Les impuretés présentes dans le mélange contiennent du soufre et de l’azote qui agissent comme catalyseur et se combinent avec le précurseur métallique, ce qui rend le carbone « pseudocapacitif ». La pseudocapacité est une propriété qui permet à un matériau de stocker de l’énergie de façon électrochimique. Le carbone ainsi traité peut ensuite être réutilisé dans des appareils électriques.

Le procédé de recyclage qui se déroule en deux étapes aboutit ainsi à la formation de carbone dit « fonctionnalisé ».

Sources
• "Sugar industry waste turned into next-gen battery material", India Science Wire, Vigyan Prasar

Rédacteur
Laurent Glattli
laurent.glattli[at]diplomatie.gouv.fr
Service pour la Science et la Technologie, Ambassade de France en Inde

PLAN DU SITE