Des chercheurs de CityU développent un système de recharge de batterie utilisant l’énergie libérée lors de nos mouvements.

Hong Kong

Actualité
Hong Kong | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique
16 février 2017

Qui n’a jamais rêvé de pourvoir convertir l’énergie issue de son activité physique quotidienne (marche ou jogging) en source d’énergie utilisable pour recharger ses appareils portatifs. Récemment, un nouveau type de nano-générateur de mouvement développé par des chercheurs de la City University of Hong Kong (CityU) permet de récupérer efficacement l’énergie générée lors d’une activité comme la marche ou la course à pied afin d’alimenter des objets portatifs comme des Smartphones ou baladeurs MP3, évitant ainsi la panne de batterie si souvent redoutée ?

Walid Daoud, chercheur dans le département d’Energie et Environnement à CityU a indiqué que ces nouveaux nano-générateurs pourraient être incorporés dans l’ensemble des vêtements et équipements de sport voir même directement dans les chaussures de utilisateurs.

Cette nouvelle technologie de production / récupération d’énergie issue de nos mouvement pourrait dans un avenir poche rendre obsolète les batteries de nos appareils portatifs.

Combinant deux procédés permettant de générer de l’électricité, le système est constitué d’une partie possédant un élément piézoélectrique (la piézoélectricité se base sur la faculté de certains cristaux à générer une charge électrique quand ils sont soumis à une charge mécanique de pression ou tension) idéal pour une utilisation dans les chaussures par exemple et d’une seconde partie utilisant l’effet triboélectrique (plus connu dans la vie de tous les jours sous le nom d’électricité statique, il s’agit d’un transfert de charges électriques créé par la mise en contact de deux matériaux de nature différente) plus propice pour l’insertion dans les vêtements.

L’élément clef de cette nouvelle avancée scientifique réside dans l’utilisation d’un nouveau nanomatériau à base d’oxyde de zinc. Combinant les deux effets cités ci-dessus il permet l’utilisation d’une grande surface de contact dans un très petit volume, et donc une très bonne portabilité. Les résultats décrits dans l’étude réalisée à CityU montre une amélioration de la récupération d’énergie de l’ordre de 60 % par rapport aux meilleurs systèmes de ce type développés actuellement dans le monde et devrait ainsi permettre de fournir jusqu’à 25% de la puissance suffisante pour alimenter une « Smart-Watch ».
L’article résumant l’ensemble des travaux menés par l’équipe de CityU sur ce sujet a été publié dans le journal Advanced Functional Material. Une commercialisation à grande échelle est attendue au cours des 2 prochaines années.
Sources :
South China Morning Post, le 11 février 2017 :
http://www.scmp.com/lifestyle/article/2069831/hong-kong-breakthrough-lets-us-power-handsets-we-walk-jog-or-type-and

Site internet de CityU, le 22 janvier 2017 :
http://wikisites.cityu.edu.hk/sites/media/pr/Pages/2017012200.aspx

Rédacteur : Justin Monier, Chargé de mission scientifique – Hong Kong

PLAN DU SITE