Accès rapide :

La communauté Tech française à Los Angeles

États-Unis

Brève

États-Unis|

Politiques de recherche, technologiques et universitaires

9 septembre 2015

Climat agréable et loyers plus modérés qu’au nord, font de la Californie du Sud une nouvelle terre d’accueil pour les investisseurs et les entrepreneurs de l’industrie technologique. Les startups "Tech" sont désormais tentées de s’installer et se développer à Los Angeles, au sein de la Silicon Beach plutôt que chez sa célèbre voisine, la Silicon Valley [1]. Selon le site "Represent.la" [2], 72 accélérateurs et incubateurs, 70 fonds d’investissement et plus de 1082 startups sont actuellement recensés à Los Angeles.
Cet essor entrepreneurial sud californien n’a pas échappé aux Français désireux de créer leur entreprise aux Etats-Unis.

Les Français de Los Angeles sont établis majoritairement dans le Westside

L’analyse de la population française établie à Los Angeles indique que nos compatriotes sont regroupés majoritairement dans la zone ouest de la ville, dans les quartiers/villes de Santa Monica, Marina Del Rey, Beverly Hills ou encore Culver City. On compte en effet, d’après les données du Consulat général de France à Los Angeles, six fois plus de Français dans cette zone par rapport à la représentation française moyenne dans le comté de Los Angeles. Ce sont ces quartiers qui accueillent la majeure partie du pôle d’innovation technologique de la Silicon Beach.

Des Français présents dans tout l’écosystème de la "Tech"

La communauté française dans le secteur "Tech" à Los Angeles grandit au fur et à mesure du développement de la Silicon Beach. Cette communauté est composée d’entrepreneurs qui viennent démarrer ou étendre leurs activités dans la région, d’ingénieurs et de chercheurs, d’investisseurs, ou encore d’employés dans de grandes entreprises technologiques américaines. Les ingénieurs français sont très nombreux dans la région. Ils ont en effet extrêmement bonne réputation en Californie en particulier dans le secteur informatique. Les compétences techniques acquises au sein des écoles d’ingénieurs françaises sont reconnues et très recherchées sur le marché du travail à Los Angeles. Les Français sont également présents du côté des investisseurs, au sein des fonds d’investissement et des fameux Capital Ventures qui financent le lancement des startups. Certains ont d’ailleurs le projet de lancer eux-mêmes leurs propres fonds d’investissement. Cette communauté française d’innovation est donc très diverse ; elle est cependant difficile à dénombrer.
Les entrepreneurs français sont en général conseillés en amont dans leurs démarches par des entreprises de conseil franco-américaines spécialisées dans l’implantation de startups française à Los Angeles. Ces entreprises de conseil sont nombreuses et ont elles-mêmes été créées par des entrepreneurs français installés à Los Angeles.

Des réussites locales attirent les entrepreneurs français

Les entrepreneurs français sont attirés par des "success stories" locales telles que Snapchat, SpaceX ou plus récemment TrueCar. Certains ont déjà réussi leurs paris et deviennent eux aussi des modèles de développement pour les nouveaux arrivants. L’entreprise DDN Storage [3] par exemple, dont les Président et CEO sont français, est devenue leader dans le stockage pour le HPC [4]. De même, l’entreprise M-GO [5], dont l’équipe dirigeante est composée presque intégralement de Français, a réussi à s’imposer dans le secteur de la VOD [6].

Encouragés par ces belles réussites françaises, nombreux sont ceux qui veulent tenter leur chance dans la cité des anges. Thierry Congard par exemple, a monté avec succès son entreprise Proservia [7], avant de la revendre à Manpower alors que celle-ci pesait plus de 48 millions d’euros de chiffres d’affaires. Ce dernier a alors choisi de venir vivre à Los Angeles pour une nouvelle aventure entrepreneuriale avec son entreprise française Whatsup, dont il envisage d’étendre l’activité en Californie [8]. Antoine Poissonnier, sérial entrepreneur français dans le domaine de l’e-commerce, a également fait le choix de s’installer en 2015 à Los Angeles pour se lancer dans de nouveaux projets : “Depuis quelques années, tout est réuni ici pour offrir des opportunités extraordinaires aux entrepreneurs, tout en restant réaliste car rien n’est facile, ni donné. De nombreux leaders mondiaux sont nés et installés à Los Angeles, dans les domaines du cinéma, de la mode (Guess, BCBG, Forever21), du E-commerce (The Honest Company), de la techno avec des succès comme Snapchat et surtout l’écosystème Silicon Beach [9]. L’énergie vient surtout des gens qu’on peut rencontrer ici, de leurs histoires, conseils et success stories récentes”.

Les réseaux de Français se développent

La communauté "Tech" française est donc bien présente à Los Angeles. Elle se trouve actuellement dans une phase de structuration car le dynamisme des réseaux d’expatriés est profitable à l’ensemble des membres de la communauté.
De nombreuses associations se sont créées récemment pour tenter de pallier l’isolement des professionnels français de la "Tech" : les programmeurs informatiques français, par exemple, se réunissent régulièrement au sein de l’association While42 qui compte aujourd’hui 85 adhérents à Los Angeles. Des réseaux professionnels de Français à Los Angeles s’organisent sur Linkedin ("French SoCal Alumni" par exemple) et au sein de l’association French District. En plus de la présence des Conseillers du Commerce Extérieur (CCEF), la réouverture de la Chambre de Commerce Franco-Américaine de Los Angeles en 2014 a été une étape importante qui a aidé le réseau à se structurer. Un autre exemple de ce dynamisme français au sein de l’écosystème entrepreneurial est le réseau French Founders, qui regroupe les entrepreneurs français à l’international. Présent à Los Angeles, le réseau y a notamment organisé un rassemblement de networking en mars 2015.
De nombreux événements ont lieu à Los Angeles pour renforcer les liens entre l’entrepreneuriat local et la France. A titre d’exemple, une soirée de lancement du Hello Tomorrow Challenge a été organisée à Los Angeles en janvier 2015 afin de promouvoir ce concours d’innovation destiné aux jeunes entrepreneurs [10]. De même, l’accélérateur bordelais 33entrepreneurs a choisi de s’arrêter à Los Angeles lors de sa tournée aux États-Unis en juillet 2015, afin de sélectionner les start-ups susceptibles de suivre leur programme d’accélération en France [11].

La communauté Tech française de Los Angeles est donc dynamique et interagit avec un écosystème d’innovation de niveau international. Ce réseau gagnera en efficacité si les membres peuvent se réunir, échanger et s’entraider au sein d’un espace commun (virtuel ou non)… au sein d’un French Tech Hub par exemple ! [12].


Rédacteurs :

Retrouvez toutes les activités du Service Science et Technologie / Los Angeles sur le site du Consulat général de France à Los Angeles : http://www.consulfrance-losangeles.org/spip.php?rubrique241.

[2Represent LA - http://represent.la/

[3DataDirect Networks Storage - http://www.ddn.com/

[4HPC : High-performance computing

[6VOD : Video On Demand - Vidéo à la demande

[7Proservia - http://www.proservia.fr/

[8Le Journal Des Entreprises, “Whatsup. L’ambition américaine de Thierry Congard” : http://www.lejournaldesentreprises.com/sommaire/44/vie-des-entreprises/whatsup-l-ambition-americaine-de-thierry-congard-05-09-2014-231475.php

[9Silicon Beach LA - http://www.siliconbeachla.com/

[10Hello Tomorrow Challenge 2015 – Soirée de lancement Los Angeles - http://www.france-science.org/Hello-Tomorrow-Challenge-2015,2877.html

[1133entrepreneurs en tournée aux Etats-Unis - http://www.consulfrance-losangeles.org/spip.php?article2797

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016