Bulletin d’actualité Espace n°17-02

États-Unis

Brève
États-Unis | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil
11 février 2017

PERSONALIA

Nominations
Robert Lightfoot, depuis 2012 Associate Administrator de la NASA, a pris ses fonctions d’administrateur par intérim (Acting Administrator) après la démission de Charles Bolden (et de Dana Newman) dans le cadre de la mise en place de la nouvelle administration à la suite de l’investiture du nouveau président. Robert Lightfoot a commencé sa carrière à la NASA en 1989 et a notamment été le directeur du Marshall Space Flight Center.

La nouvelle administration a nommé Erik Noble, White House senior advisor et Greg Autry, White House liaison. Ces deux personnalités ont vocation à être les “têtes de pont” de la nouvelle administration pour la NASA. A noter que si la fonction de White House senior advisor apparait classique, celle de White House liaison, l’est moins. Ces deux personnalités devraient travailler de conserve pour la définition des orientations spatiales de la NASA pour la nouvelle administration. Détenteur d’un Ph. D en études environnementales de l’université du Colorado, Erik Noble était membre de l’équipe de campagne de Donald Trump, comme analyste politique. Il a travaillé sept années durant sur la modélisation météorologique et climatique au sein du NASA Goddard Institute of Space Studies à New York. Ancien membre de l’équipe d’atterrissage de la NASA, Greg Autry est professeur-assistant entrepreneuriat à l’université de Caroline du Sud. Il s’est affirmé dans le passé comme un fervent défenseur des activités spatiales commerciales et est le co-auteur d’un ouvrage sur la relation commerciale sino-américaine (Death by China).

Benjamin Friedman, jusqu’alors Deputy Under Secretary for Operations de la NOAA, a été nommé administrateur par intérim en remplacement de Kathy Sullivan. Steve Vo lz a été nommé Acting Assistant Secretary of Commerce for Environmental Observations and Prediction, en remplacement de Manson Brown.

Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°16-28.

Un nouveau président pour la FCC
Spacenews, 24 janvier 2017
Donald Trump a nommé Ajit Pai au poste de président de la Federal Communications Commission (FCC, l’organe principal de réglementation en matière de télécommunications). Celui-ci, dont la nomination ne requiert pas de confirmation par le sénat, s’est exprimé en faveur de la simplification des réglementations d’obtention de licences. En décembre 2015, Ajit Pai avait approuvé la décision de la FCC visant à supprimer des étapes intermédiaires dans l’octroi de licence aux opérateurs cherchant à obtenir une autorisation pour de nouveaux systèmes satellitaires aux Etats-Unis. Il avait également soutenu la proposition de l’association de l’industrie satellitaire visant à permettre aux détenteurs de licences d’augmenter le nombre de stations au sol exploitant sous une licence globale sans autorisation préalable.
L’industrie des satellites attend maintenant que le nouveau président de la FCC ne se prononce sur la 5G et le partage de spectre en bande Ka. Lors de ses premiers discours en tant que président de la FCC, Ajit Pai a par ailleurs souligné l’importance qu’il portait au développement de l’accès au numérique.

POLITIQUE

Le Wastebook du sénateur républicain Jeff Flake
Spacenews, 17 janvier 2017
Le sénateur Jeff Flake (républicain, Arizona) a publié l’édition 2017 de son « Wastebook » énumérant les projets qu’il considère comme un gaspillage de l’argent du contribuable. Ce rapport mentionne le Pacific Spaceport Complex, un spatioport situé sur l’île Kodiak en Alaska, avec le contrat - qui pourrait s’élever à 80,4M$ si toutes les options étaient appliquées - passé à l’Alaska Aerospace Corporation, responsable de l’exploitation du spatioport, par la Missile Defense Agency en 2016, notamment pour y effectuer des tests en vol pendant six ans. A noter que ce spatioport pourrait être utilisé en soutien aux lancements des sociétés Rocket Lab et Vector.
Deux projets de la NASA sont également épinglés : une série d’études d’un coût total de 88 k$ destinées à l’évaluation des effets du changement climatique sur la production de vin, ainsi qu’un financement de 1,1 M$ destiné à étudier la réponse de la religion à l’éventuelle découverte de la vie extra-terrestre.

INTERNATIONAL

La mission venusienne russo-américaine Venera-D
Space.com, 17 janvier 2017
Une équipe russo-américaine devrait remettre sous peu un rapport à la NASA ainsi qu’à l’Institut de recherche spatiale de l’académie des sciences russe, proposant des objectifs précis pour la prochaine mission Venera-D.
Pilotée par la Russie, qui travaille au développement du projet depuis plus de dix, cette mission - comparable à celle du véhicule martien Curiosity (2,5Md$) – devrait inclure un orbiteur (devant passer au minimum trois ans en orbite) ainsi qu’un atterrisseur construits par la Russie et destinés à l’étude de la trace éventuelle de vie sur Vénus. Celui-ci devrait notamment étudier la dynamique de l’atmosphère de Vénus ainsi que la composition de la planète, où l’appareil devrait se poser pour quelques heures. Venera-D pourrait également emporter de petites stations destinées à la collecte de données sur la surface de Vénus pendant environ un mois ainsi qu’un véhicule à propulsion solaire. La NASA, impliquée dans ce projet depuis trois ans sur proposition de la Russie, devrait quant à elle fournir des instruments scientifiques plus petits.
Le lancement de Venera-D n’est pas attendu avant 2025 ou 2026 au plus tôt, à bord d’une fusée russe Angara A5 – actuellement en cours de développement.

SÉCURITÉ ET DÉFENSE

Le sénateur McCain plaide en faveur d’une augmentation du budget de défense spatiale miliaire
Space Policy Online, 17 janvier 2017
Spacenews, 19 janvier 2017

Dans un document intitulé « Restoring American Power », le président du comité des forces armées du sénat John McCain (républicain, Arizona) propose 430 Md$ sur cinq ans de dépenses supplémentaires destinées à la « modernisation et au regain de capacités » dans le domaine de la défense par rapport aux montants proposés par la requête budgétaire du président Obama pour l’année fiscale 2017, laquelle dépassait déjà de 100 Md$ les plafonds prévus par par le Budget Control Act (BCA, 2011).
Le sénateur estime que l’espace doit constituer une priorité afin d’assurer que « les Etats-Unis maintiennent leur supériorité dans le secteur spatial et possèdent les capacités de dissuasion et de défense de leurs atouts spatiaux essentiels » notamment face aux menaces russe et chinoise, celles-ci s’étant développées « à une vitesse alarmante  ». John McCain considère également que les Etats-Unis devraient investir davantage dans la recherche et développement du spatial militaire, ce domaine ayant connu une baisse de 5 Md$ à moins d’1 Md$ entre les années fiscales 2009 et 2016.
Le sénateur considère enfin qu’investir dans une architecture de capteurs spatiaux pour la défense anti-missile constitue une alternative potentielle aux radars terrestres au coût jugé trop élevé.

Succès du lancement du satellite géostationnaire SBIRS-3
Parabolic Arc, 21 janvier 2017
Spaceref, 20 janvier 2017

Le lancement du satellite géostationnaire du Space Based Infrared System (SBIRS-3), l’un des éléments majeurs des Etats-Unis en matière de défense spatiale, a été effectué avec succès le 20 janvier dernier, via une fusée Atlas V de United Launch Alliance.
SBIRS-3 devrait permettre d’améliorer les capacités de surveillance mondiale infrarouge dans quatre domaines liés à la sécurité nationale : détection et défense anti-missile, renseignement technique et connaissance de l’espace de combat.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°16-17.

LANCEURS ET LANCEMENTS

Le Space Angels Network contre la levée des restrictions sur l’utilisation des moteurs ICBM
Via Satellite, 23 janvier 2017
Le réseau d’investisseurs providentiels du domaine spatial Space Angels Network a adressé un courrier à la commission des forces armées du sénat, dans lequel il exprime son opposition à l’amendement du National Defense Authorization Act (NDAA) de l’année fiscale 2017 visant à permettre une utilisation plus importante des moteurs ICBM excédentaires pour les lancements de satellites commerciaux, leur utilisation étant aujourd’hui limitée aux lancements où il n’existe pas d’alternative commerciale. Selon ce réseau, cette mesure pénaliserait l’industrie privée du lancement de petits satellites.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°16-14.

Premier lancement d’un Falcon 9 partiellement réutilisé prévu pour fin février
Spaceflight now, 17 janvier 2017
Le premier lancement d’une fusée Falcon 9 équipée d’un premier étage réutilisé est prévu pour la fin février (au plus tôt le 22), avec à son bord le satellite de communications SES 10 de la société luxembourgeoise SES.
Le satellite (5,3 t au lancement) est arrivé à Cap Canaveral depuis Toulouse pour les préparatifs de remplissage des réservoirs et de lancement.
Pour mémoire, SpaceX a récupéré au total sept premiers étages et la société ambitionne de procéder à vingt lancements en 2017 (Falcon 9 et Falcon Heavy confondus), le prochain étant prévu, en date du 7 février, pour le 14 février pour une mission de fret vers l’ISS.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-01.

Succès du lancement du satellite géostationnaire du système SBIRS-3
Parabolic Arc, 21 janvier 2017
Spaceref, 20 janvier 2017

Un lanceur Atllas V (configuration 401 avec une coiffe de quatre mètres de diamètre) de United Launch Alliance a effectué avec succès le 20 janvier dernier le lancement du satellite géostationnaire Space Based Infrared System (SBIRS-3), depuis la base de Cap Canaveral, marquant le premier lancement d’ULA de l’année, sur les onze prévus par la société en 2017.
Le prochain lancement d’ULA est prévu pour le 8 mars prochain depuis Cap Canaveral (satellite WGS-9 pour l’U.S. Air Force par Delta IV).
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°16-29.

STATION SPATIALE INTERNATIONALE ET VOL HABITÉ EN ORBITE BASSE

La NASA pourrait acheter de nouveaux sièges Soyouz à Boeing pour l’accès des astronautes à l’ISS
Space.com, 18 janvier 2017
Spaceflight Insider, 20 janvier 2017
Parabolic Arc, 17 janvier 2017

La NASA s’apprêterait à acheter deux sièges (pour l’automne 2017 et le printemps 2018) ainsi que trois sièges éventuels pour 2019 (cette dernière décision est attendue au plus tard à l’automne 2017) à Boeing, qui les aurait obtenu auprès du fabricant de Soyouz RSC Energia, pour le transport de ses astronautes vers l’ISS après 2018.
Si la transaction avait lieu, la NASA utiliserait ces sièges supplémentaires pour augmenter la taille des équipages américains de trois à quatre astronautes dès l’automne 2017 (rendue possible par la réduction parallèle des équipages russes de trois à deux cosmonautes) et maximiser ainsi l’utilisation scientifique de l’ISS, tout en anticipant les risques de retard de développement des capsules habitées développées par Boeing (CST-100 Starliner) et SpaceX (Crew Dragon).

OBSERVATION DE LA TERRE

Le secrétaire au Commerce Wilbur Ross se veut rassurant sur la recherche sur le climat
Space Policy Online, 24 janvier 2017
Lors de son audition devant le sénat pour le poste de secrétaire au commerce, Wilbur Ross a confirmé au sénateur Bill Nelson (démocrate, Floride), démocrate de plus haut rang au sein du comité pour le Commerce, la Science et les Transports du Sénat, qu’il soutenait la recherche, le suivi et la publication des données dans le domaine météorologique et climatique au sein du département du commerce - dont dépend la NOAA - et que ces données seraient rendues publiques.
Ces propos interviennent après que la communauté scientifique a exprimé ses préoccupations quant à une éventuelle limitation, voire interdiction, de la publication des données scientifiques dans ce domaine, en provenance des agences fédérales dont l’agence de protection de l’environnement (EPA).
La nomination de Wilbur Ross a été approuvée par le comité du commerce du sénat.

MÉTÉOROLOGIE

Premières images du satellite GOES-16
NOAA, 23 janvier 2017
La NOAA a publié les premières images haute résolution obtenues via l’imageur Advance Baseline Imager (ABI) du satellite GOES-16 (disponibles ici). Depuis son lancement le 19 novembre dernier, le satellite a passé avec succès une série de tests fonctionnels et d’opérations de vérification ; plusieurs mois d’étalonnage et de validation seront nécessaires avant que les données fournies ne puissent faire l’objet d’un usage opérationnel.
La position du satellite devrait être arrêtée en mai (GOES-East ou GOES-West), pour une mise en service d’ici novembre 2017.
Note connexe précédemment publiée : Succès du lancement du satellite météorologique géostationnaire GOES-R.

TÉLÉCOMMUNICATIONS

Le Wall Street Journal émet de sérieux doutes sur le modèle économique présenté par SpaceX
Parabolic Arc, 24 janvier 2017
Le Wall Street Journal a publié un article sur les prévisions de revenus de SpaceX, estimés à 30Md$ par an pour son projet d’internet par satellite mondial (constellation de 4420 satellites après déploiement complet, avec une première étape de 800 satellites). Les prévisions en nombre d’abonnés (plus de 40 millions d’abonnés d’ici 2025) et de chiffre d’affaires de SpacxeX sont jugées trop optimistes , notamment en raison des réglementations qui devraient conduire SpaceX à négocier des droits d’utilisation (landing rights) dans les pays dans lesquels la société voudrait exercer ses activités.
Le quotidien émet également de sérieux doutes sur le calendrier de développement de ses nombreux projets.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°16-25.

NAVIGATION ET POSITIONNEMENT
Progression des activités de développement du segment sol du futur système système GPS III
GPSdaily, 18 janvier 2017
Raytheon a achevé le Factory Qualification Test du système Launch and Checkout System (LCS), destiné à équiper le système de contrôle opérationnel de nouvelle génération du système GPS (GPS OCX) de l’U.S. Air Force.
La livraison de l’ensemble OCX LCS, destiné au système GPS III, est prévue pour 2017.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°16-29.

EXPLORATION ET SCIENCES DE L’UNIVERS
Première étape pour l’adoption d’un projet de loi sur la météorologie de l’espace
Spacenews, 24 janvier 2017
Spacenews, 24 janvier 2017
Govtrack.us

La commission pour le Commerce du sénat a voté un nouveau projet de loi, le Space Weather Research and Forecasting Act, codifiant les responsabilités et rôles des différentes agences fédérales pour les activités de recherche, de prévision et de réponse en matière de météorologie de l’espace.
Ce soutien politique de la part du sénat semble indiquer que les initiatives entreprises par le président Obama dans ce domaine pourraient ne pas subir de changement majeur sous la nouvelle administration. la NOAA pourrait toutefois faire face à des retards si le Congrès venait à prolonger d’un semestre la continuing resolution (qui finance l’agence jusqu’au 28 avril 2017 selon les mêmes niveaux que ceux de l’année fiscale 2016) de l’année fiscale 2017 (soit jusqu’au 30 septembre) : la NOAA a requis 2,5 M$ pour poursuivre les études du Space Weather Follow On program, qui prévoit notamment le développement de deux satellites de nouvelle génération de surveillance et d’avertissement des orages géomagnétiques, alors que le budget sur cette ligne ne s’élève qu’à 1,2M$ pour l’année 2016 (et donc pour l’année 2017 en cas d’extension sur un an de la continuing resolution).
Articles connexes précédemment publiés : Bulletin d’actualité Espace n°17-01 et Bulletin d’actualité Espace n°16-22.

Sélection des cinq finalistes du Google Lunar X Prize
Parabolic Arc, 24 janvier 2017
Reuters, 24 janvier 2017
Space.com, 24 janvier 2017
Spacenews, 25 janvier 2017

Le Lunar X Prize de Google (premier prix de 20 M$ et deuxième de 5M$) a sélectionné les cinq finalistes du concours, qui auront jusqu’à la fin de l’année pour lancer un véhicule sur la lune, lui faire parcourir 500 mètres et enregistrer une vidéo à haute définition : Moon Express (Etats-Unis, avec un lancement prévu à bord d’une fusée Electron de Rocket Lab), SpaceIL (Israel, lancement par Falcon 9 de SpaceX), Synergy Moon (International, via une fusée Neptune d’Interorbital Systems), Hakuto (Japon) et Team Indus (Inde), ces deux dernières équipes envisageant de partager un lancement à bord d’un PSLV indien.
Une trentaine d’équipes avaient initialement envisagé de participer à ce concours lancé en 2007.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-01.

SECTEUR PRIVÉ
Personnalité de l’année de Via Satellite
Via Satellite, 23 janvier 2017
Le journal Via Satellite a publié les six personnalités présélectionnées pour son prix Satellite Executive of The Year récompensant chaque année les chefs d’entreprise les plus prestigieux : Mark Dankberg (PDG de ViaSat), Stéphane Israël (PDG d’Arianespace), Yuri Prokhorov (DG de RSCC), Nathan Kundtz (PDG de Kymeta), Jeff Tarr (PDG de DigitalGlobe) et Pierre-Jean Beylier (PDG de SpeedCast). Le lauréat sera désigné lors du séminaire Satellite 2017 en mars prochain.

TECHNOLOGIE
Partenariat de production d’objets dans l’espace par impression 3D entre Made in Space et Axiom Space
Via Satellite, 18 janvier 2017
PRNewswire, 18 janvier 2017

Made In Space, société ayant fourni des imprimantes 3D pour la station spatiale internationale, et Axiom Space, qui développe un projet de station spatiale commerciale privée, ont conclu un accord de production d’objets en orbite terrestre basse. Les deux sociétés étudient désormais les éléments logistiques de l’impression 3D dans l’espace, l’équipement des infrastructures de production, ainsi que leur alimentation en énergie et leur gestion thermique. En parallèle, Made In Space et Axiom Space envisagent également la production d’objets dans l’espace à usage terrestre.
Articles connexes précédemment publiés : Bulletin d’actualité Espace n°16-17 et Bulletin d’actualité Espace n°16-22.

PLAN DU SITE