Un nouvel outil pour détecter des signes du changement climatique

Espagne

Actualité
Espagne | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
2 octobre 2017

Des chercheurs de l’Université Rey Juan Carlos ont créé un algorithme de réseaux de nœuds avec lequel ils ont observé différentes tendances spatiotemporelles sur les données de températures enregistrées dans la péninsule ibérique depuis 1940. L’outil a pour fonction principale d’améliorer la planification des parcs éoliens et peut être utilisé dans le cadre d’études sur le changement climatique.

L’algorithme nommé SODCC (Second-Order Data-Coupled Clustering) est destiné à être utilisé dans le cadre de réseaux importants de capteurs. Les stations météo sont les nœuds de ce réseau. Certaines ont acquises des températures depuis une dizaine d’années, ce qui permet d’avoir un très grand nombre de données de bases. Grâce aux données ainsi compilées, le groupe de chercheurs a pu réaliser l’analyse de données de températures de la péninsule ibérique dès 1940. Ils ont pu détecter des évolutions dans les tendances spatiotemporelles des températures, qui pourraient être les signes du phénomène de changement climatique sur la zone d’étude. Ce résultat a été confronté à d’autres études passées.

D’un autre côté, cette méthode a permis de mettre en relation tendances spatiotemporelles du vent avec la production d’énergie éolienne, ce qui permet d’améliorer la planification des parcs éoliens.
Pour chacune de ces applications, la méthodologie employée a été identique. Dans les deux cas l’algorithme SODCC a été appliqué plusieurs fois pour obtenir des résultats indépendants des paramètres initiaux aléatoires. Ils ont analysé les ensembles de clusters obtenus grâce à un modèle probabiliste. Ils ont également pris en compte l’évolution temporelle et spatiale des résultats.
De plus, cette recherche est partie prenante du projet OMEGA-CM, financé par le conseil de l’Education de la Communauté de Madrid. Le groupe de recherche est formé par des chercheurs de trois universités espagnols : Rey Juan Carlos, Alcala, et Polytechnique de Madrid. Les résultats de l’étude ont été publiés dans Renewable and Sustainable Energy Reviews.

Source

“Nueva herramienta para detectar indicios del cambio climático”, SINC, 07/09/2017

Liens d’intérêt

“Spatio-temporal analysis of wind resource in the Iberian Peninsula with data-coupled clustering”

Rédacteur

Cécile Malavaud - cecile.malavaud[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE