Les formations espagnoles débouchant sur un meilleur taux d’emploi

Espagne

Actualité
Espagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
28 avril 2017

Selon les données extraites de la Enquête sur la Population Active(EPA) de l’Institut National de Statistiques (INE) relative à l’influence de la formation sur la marché du travail, le taux de chômage des personnes ayant suivi une formation en sciences naturelles, chimie, physique et mathématiques et en santé et services sociaux est plus faible que pour les autres spécialités ou pour les personnes s’étant arrêtées à la formation basique.

L’INE a étudié les résultats des différentes branches et en a conclu qu’une formation en Technologies de l’Information et des Communications (TIC) suivie d’un taux d’emploi de 76,69% l’an dernier pour les personnes âgées de 16 et plus (77,91% pour les hommes et 72,51% pour les femmes). Cette spécialité a obtenu les meilleurs taux d’emploi à la sortie.
Ensuite, les employés ayant étudié les sciences naturelles, la chimie, la physique ou les mathématiques suivent avec un taux d’emploi de 73,39% des diplômés. Pour ce domaine, il n’y a presque pas de différence entre les hommes (73,57%) et les femmes (73,21%).
En troisième position la spécialisation en santé et services sociaux a enregistré un taux de 73,24%. Celui-ci est plus élevé chez les hommes (76,11%) que chez les femmes (72,44%). En quatrième position on retrouve les sciences sociales, le journalisme et la documentation dont 72,5% de ceux qui ont suivi cette formation trouvent un emploi. Ainsi 70,35% de ceux qui ont une spécialisation en commerce, administration et droit, 70,30% en agriculture, élevage, sylviculture, pêche et sciences vétérinaires, ou 69,8% en mécanique , électronique, industries et construction trouvent un emploi.
Au contraire, les plus faibles taux d’emploi sont associés à des formations de secteurs peu connus et peu spécialisés, avec 16,1%. Les formations généralistes ont été suivies à 36,04% par un emploi, mais la différence entre les hommes et les femmes est notable (respectivement 43,9% et 28,2%).
Le classement des taux de chômage associés aux spécialisations d’études :

  • sciences naturelles, chimie, physique et mathématiques (9,68%)
  • santé et des services sociaux (10,93%)
  • mécanique et électronique (13,67%)
  • sciences sociales, journalisme et documentation (13,67%)
  • éducation (13,73%)
  • commerce, administration et droit (13,87%)
  • technologie de l’information et des communications (14,7%).

Le plus haut taux de chômage est associé aux personnes ayant suivi une formation basique.

Source

« Los estudios con una mayor tasa de empleabilidad en España », madri+d avril 2017

Rédacteur

Malavaud Cécile - cecile.malavaud[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE