L’investissement en R&D dans le secteur des biotechnologies a augmenté de 8,31%

Espagne

Actualité
Espagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
4 septembre 2017

Les entreprises biotechnologiques ont contribué de manière directe, indirecte et endogène à générer 90 milliards d’euros de rentes en Espagne en 2015, soit près de 8,6% du PIB, selon le dernier rapport de l’Association espagnole de bio-entreprises (ASEBIO), présenté aujourd’hui à Madrid. Le document souligne le retour sur investissement de la R&D une augmentation de 8,31%.

L’association espagnole des bio-entreprises (ASEBIO) présente aujourd’hui le rapport annuel ASEBIO 2016 qui regroupe les dernières données du secteur biotechnologique espagnol, à l’occasion d’un évènement à Madrid en présence du Ministre de l’Economie de l’Industrie et de la Compétitivité, Luis de Guindos.
Cette année, ASEBIO a élaboré une étude d’impact du secteur de l’économie. L’impact relevé par dans le document ne se limite pas exclusivement à la production du PIB. Aussi, les dépenses courantes et d’investissement des entreprises augmentent sa production et celle de ses fournisseurs. L’étude prend aussi en compte les revenus salariaux, les rémunérations des emplois indirects, que cette fois provoquent une augmentation de la consommation privée, y dans le même sens, est prise en compte une série d’impôts qui augmentent les recettes de l’administration publique.

De cette manière, l’apport du secteur au nombre d’actifs national a été de plus de 930 000 emploi (5,4% du total) en 2015, alors que les administrations publiques ont collecté 26 milliards d’activité, 2,5% du PIB. Les entreprises principalement dédiées à la biotechnologie ont contribué à hauteur de 130 453 emplois au nombre d’actifs, apportant presque 3 milliers de recettes aux administrations publiques.

« Nos initiatives entrepreneuriales, quel que soit le champ, requièrent une grande dose de connaissances, de hauts investissements et de longs délais de maturation0. […] Nous avons besoin d’une régulation de qualité, qui fournisse sécurité et rende notre environnement attractif, de l’attention aussi à nos financements particuliers. Et la ferme volonté de considérer que la collaboration publique-privée est une recette du succès qu’il faut poursuivre », a souligné le président de ASEBIO, Jordi Marti.

Enquête sur l’innovation des entreprises
Comme chaque année, l’INE a transmis au rapport ASEBIO 2016 les données récoltées dans le module de Biotechnologie inclus dans l’enquête sur l’innovation des entreprises 2016. Il a été relevé qu’en 2015, il existait 2981 entreprises qui réalisaient des activités liées à la biotechnologie (+8,72), parmi lesquelles 654 étaient strictement des biotech (+4,17%). 58,8% des compagnies de biotech dédient leurs affaires à la santé, tandis que 33% se développent dans le secteur de l’alimentation. Quant aux compagnies qui utilisent la biotechnologie comme outil de production, elles se concentrent dans le secteur de l’alimentation (83,3%) et 9,6% dans la santé.
Le nombre total de travailleurs directs de secteur de la biotechnologie atteint 182,156 milliers d’employés (+2,35%). Le chiffre d’affaires des entreprises strictement biotechnologiques était de 8,180 millions d’euros en 2015, avec un taux de croissance de 7,38%.
La dépense publique en R&D en biotechnologie était de 578 millions d’euros, (+8,31%), retrouvant ainsi le sens de la croissance des années passées, selon les données de l’INE sur 2015. Dans cette partie, bien qu’elles supposent en tout que 22% du nombre d’unités total en biotechnologie, représentent presque 50% des produits issus de la R&D exécutée plus de 63% de la dépenses totale en biotechnologie.
La communauté autonome avec la plus grande concentration d’entreprises utilisant les biotechnologies est la Catalogne (17,3%) suivie par l’Andalousie (14,7%) et Madrid (10,1%). Quant aux entreprises dédiées principalement aux biotechnologies, la majeure partie se situe aussi en Catalogne (27,6%), Madrid (16,1%) et l’Andalousie (12,3%)

Meilleur appui de l’Administration
En 2016 ont été créés 43 nouvelles entreprises en biotechnologie, la plus grande partie en Andalousie avec 10 entreprises créées, suivie de la Catalogne, avec 9, du Pays basque avec 5 et de la Communauté de Madrid, avec 4.
Selon l’indice sur la température du secteur, récoltée chaque année pour ce rapport, les entreprises considèrent qu’elles disposent de l’accès au capital humain qualifié, tel que les fournisseurs spécialisés qui satisfont leurs besoins.

Source

“La inversión en I+D del sector de la biotecnología creció un 8,31%”, SINC, 26/07/2017

Rédacteur

Cécile Malavaud - cecile.malavaud[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE