Développement de technologies efficaces pour l’élimination de produits pharmaceutiques dans les eaux usées

Espagne

Actualité
Espagne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
2 octobre 2017

La présence, toujours en augmentation, des produits pharmaceutiques dans les eaux usées a des conséquences négatives sur la santé publique et l’environnement. Des chercheurs de l’Université Autonome de Madrid (UAM) ont mis au point une alternative efficace, économique et écologique pour la dégradation de ces contaminants.

La présence de résidus pharmaceutiques dans les eaux usées urbaines est à chaque fois plus importante. La faible efficacité d’élimination atteinte par les traitements conventionnels entraine la détection de ces types de composants dans les eaux de sortie des stations d’épurations des eaux usées. Beaucoup de travaux sont menés pour mettre au point des technologies efficaces qui peuvent éliminer ces composants des eaux, car leur présence entraine un important problème environnemental.
Une équipe de l’Université Autonome de Madrid a montré que le processus de Fenton est efficace, économique et respectueux de l’environnement pour dégrader ces substances. La découverte a été publiée dans la revue Journal of Hazardous Materials.

crédits : UAM

Ce processus se base sur la décomposition du peroxyde d’hydrogène en présence de catalyseurs ferriques pour générer des radicaux hydroxyles. Ceux-ci sont extrêmement oxydant et peu sélectif ce qui permet d’oxyder une grande variété de composants organiques. De plus, l’utilisation de catalyseurs ferriques chargés est particulièrement intéressante, car ils sont facilement récupérables en appliquant à l’eau un champ magnétique.
Les chercheurs ont non seulement réussi à éliminer en milieu aqueux pur un groupe représentatif de résidus pharmaceutiques par cette méthode mais ils ont également étudié l’oxydation du mélange de résidus dans différentes matrices aqueuses réelles dans lesquelles on les retrouve habituellement : effluent de station d’épuration des eaux usées, eaux usées des hôpitaux et eau de rivière. La réaction est totale dans toutes les matrices, seule la vitesse de réaction est différente. Cette technique est donc complètement adaptable à différents contextes et les produits finaux de la réaction sont des acides organiques à chaines courtes, qui ne présentent pas de toxicité.

Source

“Desarrollo de tecnologías eficientes para la eliminación de fármacos en aguas residuales”, ], SINC, 04/09/2017

Lien d’intérêt

“Application of CWPO to the treatment of pharmaceutical emerging pollutants in different water matrices with a ferromagnetic catalyst.”

Rédacteur

Cécile Malavaud - cecile.malavaud[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE