Des produits de nettoyage et des bioplastiques à partir de restes de champignons

Espagne

Actualité
Espagne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
30 juin 2017

Plus de 50 000 tonnes de déchets de champignon sont jetées chaque semaine en Europe. Le projet Funguschain, auquel participe l’Université d’Alicante, permet d’obtenir à partir de ces déchets des composés pour créer des produits de nettoyage et des bioplastiques.

Le projet européen Funguschain a pour objectif d’inventer des composés innovants, hautement valorisables et écologiques à partir de déchets de champignons. Les applications de ce projet couvrent des produits de nettoyage antibactériens et écologiques, des bioplastiques et des compléments alimentaires.

Le groupe de recherche d’Analyse de Polymères et Nanomatériaux (Nanobiopol) de l’Université d’Alicante participe à ce projet pour obtenir à partir de ces déchets des matériaux avec une capacité antimicrobienne et antioxydante élevée. De plus, le directeur de ce groupe de recherche, Alfonso Jiménez, dirige la partie scientifique de ce projet d’une durée de quatre ans.

Illust: L'équipe de chercheurs, 25.6 ko, 300x200
L’équipe de chercheurs de l’Université d’Alicante participant au projet : Alfonso Jiménez, Marina Ramos, Maria Carmen Garrigós et Nuria Burgos. / Crédits : Université d’Alicante

L’objectif est de permettre la valorisation intégrale des déchets et sous-produits de la transformation du champignon. Cela sera rendu possible par le compostage et l’utilisation en tant que biogaz des restes qui n’ont pas pu être valorisés par l’industrie, dans un processus d’économie circulaire.

Source

“Restos de champiñón para obtener productos de limpieza o bioplásticos”, SINC, 07/06/2017

Liens d’intérêt

Groupe de recherche d’Analyse de Polymères et Nanomatériaux (Nanobiopol) de l’Université d’Alicante

Rédacteur

Cécile Malavaud - cecile.malavaud[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE