Accès rapide :

Une invention danoise permettrait de réduire significativement la consommation de pesticides dans l’agriculture

Danemark

Actualité

Danemark|

Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement |

Agronomie et alimentation

17 novembre 2015

Des chercheurs danois de la Syddansk Universitet (SDU) ont développé un nouveau système basé sur l’identification en temps réel des surfaces couvertes par les tracteurs, permettant d’adapter la pulvérisation de pesticides et d’en réduire significativement la consommation.

Les effets néfastes des pesticides et herbicides sur l’homme et l’environnement ont été largement étudiés [1] et différentes règlementations tendent à en limiter l’usage [2]. Morten Stigaard Laursen et le département de robotique de l’Université du Sud Danemark (SDU, Syddansk Universitet) ont développé une nouvelle technique qui permettrait de réduire considérablement l’usage des pesticides dans le monde agricole.

Le système consiste en des caméras installées au niveau des pulvérisateurs de pesticides du tracteur. Un algorithme créé par Morten Stigaard Laursen analyse en temps réel les images acquises par les caméras et permet d’identifier si la zone couverte correspond à une mauvaise herbe, à un plant de culture ou à de la terre. La pulvérisation de pesticides est alors adaptée ou stoppée lorsqu’elle n’est pas nécessaire. Cette méthode a permis, selon le type de terrain et le taux de mauvaises herbes présentes, de réduire la consommation de pesticide de 70 à 95%.
Ce genre de technologies existe déjà sur le marché. Cependant, l’algorithme de Morten Stigaard Laursen améliore la détection des mauvaises herbes et a permis de résoudre un problème auquel les systèmes existant ne font pas face, à savoir l’identification des plants lorsque les feuilles se superposent.

PNG - 693.8 ko
Système d’identification de la zone couverte installé au niveau des pulvérisateurs d’un tracteur - Crédits : Ingeniøren A/S, http://bit.ly/1M5YXba

Bien que ce nouveau système représente une avancée, il est peu probable de le retrouver prochainement sur le marché. Des travaux sont encore nécessaires pour son amélioration sur certains points. La caméra et l’algorithme doivent par exemple être capables d’identifier les types de zones couvertes à une vitesse de passage du tracteur de 25 km/h. De plus, selon les propos de Morten Stigaard Laursen rapportés dans Ingeniøren, le secteur agricole se trouvant dans une situation économique difficile au Danemark, les investissements pour la recherche ne seront pas suffisants ce qui compliquera le développement du projet.

Sources  :

  • ”Dansk opfindelse kan sænke sprøjtemiddel-forbruget med 95 procent” – Ingeniøren, 5 octobre 2015 http://bit.ly/1M5YXba
  • “Improving the segmentation for weed recognition applications based on standard RGB cameras using optical filters” - Paper presented at AGROMEK and NJF Joint Seminar on Future Arable Farming and Agricultural Engineering, Herning, Danmark - Stigaard Laursen, Jørgensen, Midtiby, 2015 http://bit.ly/1KFtyXo

Auteurs  : Alexis David (ad[a]institutfrancais.dk), Nathalie Avallone (na[a]institutfrancais.dk)

[1Voir par exemple :

[2Voir par exemple pour la France :

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016