Accès rapide :

Jan.-Fév. 2017 : Brèves sur les sciences de la terre, l’environnement et l’énergie

Danemark

Brève
Danemark | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
1er mars 2017

Compilation de brèves issues des "Tweets" de la veille scientifique et technologique du Danemark (@IFDScience) sur les sciences de la terre, l’environnement et l’énergie.

Un nouveau procédé de stockage de l’énergie verte

L’entreprise danoise European Energy brevète actuellement "GigaStore", un procédé pouvant potentiellement résoudre l’une des grandes problématiques de la transition énergétique : le stockage de l’énergie provenant de sources renouvelables. Le principe consiste, lorsque le réseau est en surplus de production ou que le coût de l’électricité est très faible, à utiliser l’électricité éolienne et solaire pour chauffer de l’eau dans des bassins situés à une vingtaine de mètres sous terre. Les pertes thermiques seraient suffisamment faibles pour pouvoir réinjecter cette eau dans les réseaux de chaleur plusieurs mois plus tard. Un site d’essais à grande échelle devrait voir le jour d’ici trois ans.
"Danish Company Ready to Store Renewable Energy in Large Scale Water Basins”, State of Green, 02/02/2017, https://stateofgreen.com/en/profiles/state-of-green/news/danish-company-ready-to-store-electricity-in-water-basins

Les projets qui ont fait de Copenhague une capitale verte et du bien-être

La ville de Copenhague a lancé depuis plusieurs années des programmes urbains lui permettant de figurer aujourd’hui parmi les villes les plus en avance en termes de respect de l’environnement et de bien-être des habitants. State of Green a publié fin 2016 un livre blanc (cf. lien ci-dessous) qui présente ces différents programmes en matière de mobilité urbaine, de gestion intelligente de l’eau et de l’énergie et de l’adaptation au changement climatique. Un article plus récent décrit quant à lui les 10 projets phares développés à Copenhague sur ces sujets. State of Green est le portail chargé de promouvoir les savoir-faire danois en matière de technologie verte. Il rassemble des acteurs privés et publics (ministères, associations de professionnels de l’énergie, de l’environnement, du climat et de l’eau).
“Urban Innovation for Liveable Cities”, State of Green, 09/2016, https://stateofgreen.com/files/download/10716
“10 Examples That Make a City More Liveable”, State of Green, 27/01/2017, https://stateofgreen.com/en/profiles/state-of-green/news/10-examples-that-make-a-city-more-liveable#/.WI9F8uWrXKk.twitter

Une école danoise se dote de la plus grande façade photovoltaïque au monde

L’école internationale de Copenhague a inauguré son nouveau campus à l’occasion de la rentrée de janvier 2017. Le bâtiment est recouvert, sur ses murs extérieurs, de panneaux photovoltaïques. Il s’agit de la plus grande installation de ce genre au monde, pouvant produire jusqu’à 300 MWh d’électricité à l’année, soit la moitié des besoins du campus. La particularité du projet réside également dans les panneaux photovoltaïques eux-mêmes : de couleur bleu-ciel, ils constituent un élément architectural à part entière. Cette technologie a été développée par l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne. Elle consiste à filtrer la lumière réfléchie par les panneaux – et donc à leur donner différentes couleurs – sans diminuer la production d’énergie électrique.
“This Danish School Has Installed The World’s Largest Solar Façade”, Peter Koekoek, Daily Planet, 15/02/2017, https://dailyplanet.climate-kic.org/this-danish-school-has-installed-the-worlds-largest-solar-facade

Une nouvelle théorie sur l’origine de la vie complexe

L’origine de la vie sur Terre reste une question à laquelle il est difficile de répondre avec certitude. Un consensus existait néanmoins au sein de la communauté scientifique sur le fait qu’une même cellule initiale était à l’origine des trois formes de vie actuelles : bactéries, archaeas et eucaryotes. Les deux premières correspondent aux formes de vie les plus simples. Les eucaryotes rassemblent toutes les formes de vie complexes : végétaux, animaux, humains, etc. Jusqu’à présent, il était admis que les archaeas et les eucaryotes avaient eu un développement initial proche, avec un ancêtre commun. Une équipe internationale, impliquant des chercheurs de l’université d’Aahrus, a cependant découvert, dans plusieurs endroits du globe dont la baie d’Aahrus, une nouvelle forme d’archaea, présentant des caractéristiques génétiques à la fois d’eucaryote et d’archaea. Ceci permet aux chercheurs d’avancer une nouvelle hypothèse : les premiers eucaryotes seraient issus non pas d’un ancêtre commun avec les archaeas, mais de la fusion entre une archaea et une bactérie il y a environ 2 milliards d’années. Cela replacerait ainsi l’Homme dans la lignée des archaeas.
“Discovery in the Bay of Aarhus can solve the puzzle of our primordial origin”, Rasmus Kragh Jakobsen, Science Nordic, 16/02/2017, http://sciencenordic.com/discovery-bay-aarhus-can-solve-puzzle-our-primordial-origin


Auteurs : Alexis David (ad[a]institutfrancais.dk), Nathalie Avallone (na[a]institutfrancais.dk)

PLAN DU SITE