Accès rapide :

Nouvelle version du patch de mesure de la glycémie

Corée du Sud

Actualité
Corée du Sud | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique
15 mars 2017

Un groupe de scientifiques sud-coréens a développé un nouveau patch capable de mesurer la glycémie à partir de la sueur, sans prélèvement sanguin, pour les patients atteints de diabètes. Le système est également accompagné de languettes de mesure jetables.

Les chercheurs coréens continuent leurs recherches sur le développement de méthodes de mesure moins intrusives.
L’équipe du centre de recherche sur les nanoparticules de l’institut des sciences fondamentales menée par Lee Hyun-jae a développé ce système basé sur une analyse de la sueur permettant une mesure rapide de la glycémie du patient.

L’équipe avait déjà présenté un système similaire l’année dernière, composé de graphène et de particules d’or. Les capteurs mesuraient le pH de la sueur et les changements de températures, pouvant signaler une glycémie élevée.
Dans le cas d’une mesure de glycémie élevée, des composés chauffants présents dans le patch dissolvaient une couche du système et faisaient apparaitre des micro aiguilles contenant des molécules régulatrices de la glycémie.

Le système a été revu afin de le rendre fonctionnelle en présence d’une quantité de sueur plus faible (dès 1µl). Le graphène utilisé pour le premier patch a été remplacé par des électrodes de métal poreux électrochimiquement actives. Une bande imperméable à l’eau a aussi été ajoutée afin de collecter la sueur.

JPEG - 17.3 ko
Patchde mesure de la glycémie - Crédits : IBS.

Le nouveau système permet un traitement plus précis. Les micro aiguilles contiennent désormais deux types de molécules placées dans des nanoparticules sensibles à la chaleur (phase change nanoparticles (PCNs)) : PNC1 et PNC2.
Une forte concentration de glucose active les composés chauffants présents dans le patch, capables de changer la structure des particules. À une température de 40°C, seules les molécules contenues dans PNC1 sont libérées tandis qu’à 45°C, les deux types molécules sont libérés.

L’équipe a également développé des bandes de mesure de la glycémie à partir de la sueur jetables.

JPEG - 39.8 ko
Languettes jetables - Crédit : IBS

Les recherches ont été publiées dans Sciences Advances.

Sources :
IBS research

Plus d’informations :
Ancienne version du patch :
Article 2016

Nouveau patch :
http://www.ibs.re.kr/cop/bbs/BBSMSTR_000000000738/selectBoardArticle.do?nttId=14360&pageIndex=1&searchCnd=&searchWrd=
http://advances.sciencemag.org/content/3/3/e1601314

PLAN DU SITE