L’IA et les TIC au service de la médecine

Corée du Sud

Brève
Corée du Sud | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
4 août 2016

L’intelligence artificielle et les TIC font parties des priorités de recherches en Corée du sud. Ces domaines disposent d’un large champ d’application dont l’une d’elle est le développement de système de télémédecine et d’analyse médicale automatisée. De nombreux projets sont en cours de développement dans ce domaine.

Lunit Inc.
La société coréenne Lunit Inc., établi par des ingénieurs coréens en 2013, a développé un système de reconnaissance d’imagerie permettant une analyse médicale. Le système informatique scanne et analyse des radiographies à rayon X et CT-scan (computed Tomography) et fournit une interprétation médicale.
Le diagnostic reposant habituellement sur le médecin, il arrive que différentes interprétations d’une même image soient données au patient par différents médecins. Le système Lunit fournirait une analyse en 5 secondes avec une précision de 95% grâce à une base de données crée après étude de plus de 100 000 radiographies rayon X.
Le système est basé sur le Deep learning, principe lié à l’intelligence artificielle, composé de bases de données et d’algorithmes qui permet à un ordinateur d’apprendre à reconnaitre des images et des entités et d’évoluer seul.
Le système développé par Lunit est arrivé 7e en 2014 puis 5e en 2015 au concours « ImageNet Large Scale Visual Recognition » et a attiré des investissements de l’ordre de 2 million d’euros.

Télémédecine au Rwanda
Par ailleurs le ministère de la santé coréen, la société de téléphonie KT Corp. et le Severence Hospital se sont réunis pour lancer un projet de télémédecine au Rwanda.
Le ministère de la santé coréen et Rwandais ont signé un MOU en juin, suivi d’un MOU entre KT Severance Hospital et le CHU de Kigali fin juillet. La Corée a déjà signé des MOU dans le domaine de la télémédecine avec 7 pays mais c’est la 1re fois qu’une société de télécommunication souhaite participer et rend le projet plus viable.
Un tel système permettrait aux médecins de diagnostiquer et traiter des patients à distance, en utilisant les données médicales du patient en temps réels collectées et partagées grâce à la technologie des TIC et au système réseau.
Le Rwanda a accumulé de nombreuses données sur les maladies graves tels que la malaria ou le SIDA ce qui permettrait aux autorités sanitaires coréennes d’améliorer leur capacité de réaction face à ce type de maladies.

Showroom Dr.M
Des chercheurs du KAIST (Korea Advanced Institute of Science & Technology) ont développé de nombreux projets l’année dernière en lien avec la collecte et l’analyse de données biologiques via des capteurs et au développement d’une réseau de télémédecine.
Un showroom nommé « Dr. M » a été mis en place dans les locaux de l’université à Daejeon pour présenter les résultats de leurs recherches. Le showroom comporte une partie « exposition » présentant les technologies développées au cas par cas (capteurs, technologie de prévention..), et une partie « démonstration » qui mime l’utilisation d’un système de télémédecine entre les foyers et les hôpitaux.

Sources :

PLAN DU SITE