Développement d’un fil qui produit de l’énergie lorsqu’il est étiré et détendu

Corée du Sud

Actualité
Corée du Sud | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique
26 septembre 2017

Le "Twistron yarn" est un fil développé par des chercheurs de l’université Hanyang, permettant de produire de l’électricité de façon autonome lorsqu’il est soumis à une contrainte.

Une équipe de recherche de l’université Hanyang, menée par le Pr. KIM Seon Jeong, a développé un fil produisant de l’électricité de façon autonome lorsque soumis à une contrainte : le « Twistron yarn ». Ce muscle artificiel est fabriqué en tordant des nanotubes de carbone en forme de spirale. Lorsque le fil est étiré dans un électrolyte, son volume diminue, ce qui réduit sa capacité à stocker des charges électriques. Il produit donc une énergie électrique équivalente au changement de capacité.

Concernant le rendement, le « Twistron yarn » peut générer 250 watts d’électricité par kilogramme lorsqu’il est étiré puis détendu 30 fois par seconde. Concrètement, un fil de 19,2 milligrammes peut alimenter une LED verte de 2,3 volts.

Les expériences menées par les chercheurs ont prouvées que le fil pouvait produire de l’énergie de façon autonome en réponse aux stimuli de vagues lorsque plongé dans la mer, ou aux fluctuations de températures lorsque connecté à un muscle artificiel qui bouge en fonction des changements de température de l’air.

Cette innovation peut avoir des applications majeures pour la production d’électricité semi-permanente à partir des océans, ou de source d’énergie continue pour les drones ou smartphones. L’article a été publié dans la revue Science.

Source : ici

Auteur : Pôle scientifique et universitaire - Ambassade de France en Corée du sud | kim.picard-chaibi[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE