Des chercheurs sud-coréens développent une nouvelle méthode de thérapie photodynamique contre le cancer

Corée du Sud

Brève
Corée du Sud | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
24 avril 2017

Des chercheurs sud-coréens ont mis au point une nouvelle méthode de thérapie photodynamique (TPD) pour combattre les cellules cancéreuses, créant ainsi de nouveaux espoirs pour soigner les patients atteints d’un cancer.

La thérapie photodynamique (TPD), qui permet de détruire les cellules cancéreuses à l’aide de photo sensibilisants et de la lumière, est un moyen de traitement non invasif devenu prometteur pour traiter les cancers.

Cependant, la faible solubilité des photosensibilisants et le taux limité de pénétration des cellules peuvent entraîner des effets secondaires comme une détérioration du tissu épidermique et limiter les possibilités de thérapie ciblée.

L’équipe sud coréenne, menée par Min Dal-hee de l’université nationale de Séoul (SNU), a développé un nouveau système de thérapie photodynamique qui utilise une « nanofeuille » en deux dimensions comme vecteur pour les photosensibilisants.
Cette nanofeuille en deux dimensions cible seulement les tumeurs cancéreuses en minimisant l’impact sur les autres cellules.
D’après Min Dal-hee, le traitement pourra être utilisé pour les cancers du poumon et du col de l’utérus qui sont difficiles à traiter.

Le projet a été financé par le ministère de la Science, des TIC et du futur et les résultats ont été publiés dans le dernier numéro du journal « 2D Materials ».

Voir la publication

Source :
French Yonhap

PLAN DU SITE