Le système de navigation par satellite chinois BDS se développe sur toute l’Asie

Chine

Actualité
Chine | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
21 avril 2017

Wuhan Optics Valley Beidou Holding Group, l’opérateur du système de navigation par satellite chinois BDS (Beidou Navigation Satellite System), a annoncé le 30 mars 2017 qu’il s’apprêtait à établir des coopérations avec la Thailande et le Sri Lanka, dans le but d’étendre son activité sur l’intégralité de l’Asie du Sud-Est ainsi que sur d’autres régions d’Asie et d’Afrique.

Le système BDS est développé et opéré par la Chine. C’est l’un des quatre Global Navigation Satellite Systems (GNSS) majeurs dans le monde avec le US Global Positionning System (GPS) des Etats-Unis, le système GALILEO de l’Union Européenne et le Global Navigation Satellite System (GLONASS) de la Russie. La Chine avait 23 satellites de navigation Beidou en orbite à la fin de 2016, alors que le système GPS en avait 24, et elle prévoit d’en avoir 35 d’ici 2020. Il est prévu que le système BDS couvre tous les pays situés le long de la Nouvelle Route de la Soie d’ici la fin de l’année 2018 et s’étende vers encore d’autre pays d’ici 2020.

Selon le Livre blanc sur le développement du système BDS publié par le gouvernement chinois en juin 2016, le projet a été initié en 1994 et a commencé à fournir des services gratuits pour des applications commerciales dans la région Asie-Pacific à la fin de l’année 2012. Le système BDS a été créé 20 ans après le système GPS, et il serait en train de rattraper ce dernier grâce au développement de technologies avancées. Beidou utilise une constellation hybride composée de satellites dans trois différentes orbites (orbite géostationnaire, orbite terrestre moyenne et orbite géosynchrone inclinée). Le système fournit également des signaux de navigation avec différents points de fréquence, ce qui le rend plus résistant au blocage des signaux et lui donne une plus grande précision.

La dernière application en date du système BDS est issue de la coopération entre Beidou et la plateforme de partage de vélos Ofo qui a annoncé qu’elle allait équiper ses vélos du système « Beidou smart lock » sur toute la région Beijing-Hebei-Tianjin, afin d’améliorer la précision de la localisation des vélos mais également le respect des normes par rapport au stationnement de ses vélos. Selon les experts, l’application commerciale du système BDS marque le début de grandes opportunités durant toute la période du 13ème plan quinquennal (2016-2020), dont les lignes directrices sont l’innovation et l’initiative « One Belt, One Road » proposée par la Chine.

Selon MIAO Qianjun, Secrétaire Général du Global Navigation Satellite System and Location-based Services Association of China (GLAC), grâce à la large superficie qu’il couvre ainsi que ses innovations et sa capacité de service, le système BDS chinois devrait pouvoir être appliqué dans un large éventail d’industries en Chine et à l’étranger d’ici 2020, comme par exemple le transport intelligent, la surveillance des déformations dans les grands bâtiments, les services souterrains ou les situations d’urgence. Sa fonction de télécommunication par messages courts (120 caractères chinois), par exemple, qui permet aux usagers de lancer un appel au secours, aurait joué un rôle majeur pendant le tremblement de terre Wenchuan qui a frappé la province du Sichuan au sud-ouest de la Chine en 2008. Du fait que le système ait une orbite géostationnaire, il est capable d’effectuer des localisations précises pendant des catastrophes naturelles, lorsqu’il n’y a plus de lignes téléphoniques ou de réseaux de télécommunication.

Selon ZHI Xiaoye, manager général de l’entreprise d’Etat Beijing Gas Group, les services de précision BDS sont très utilisés dans son entreprise pour la construction de gazoducs, les tours d’inspection, la détection de fuites et les travaux de réparations d’urgence, ce qui facilite la gestion de la sécurité du réseau. La marge d’erreur du positionnement est d’environ 10 mètres avec le GPS, mais elle est réduite à 10 centimètres en utilisant le système BDS avec un réseau de CORS (Continuously Operating Reference Stations), qui sont des stations GNSS qui observent en continu et dont les coordonnées sont connues dans un système Géodésique [1]. Depuis qu’ils ont commencé à utiliser le système BDS, le taux de succès de localisation des problèmes a augmenté de 70% à 90%.

Selon LIU Jingnan, académicien à la Chinese Academy of Engineering, en plus du secteur des infrastructures, le système BDS est également utilisé à grande échelle dans l’industrie automobile, pour la fabrication, l’électronique automobile, et les services de transport intelligent. Selon lui, le nombre de véhicules équipés du système BDS est d’environ 3.8 millions et devrait augmenter jusqu’à atteindre plusieurs dizaines de millions dans les prochaines années.

Un document sur la planification de l’information nationale pendant le 13ème plan quinquennal publié par le gouvernement chinois en décembre 2016 annonce que la Chine va pousser les applications du système BDS dans des secteurs clés tel que le transport, les télécommunications, l’énergie électrique et la cartographie. Il est attendu que le marché des technologies de navigation par satellite en Chine double jusqu’à atteindre 400 milliards de yuan (54.2 milliards d’euros) en 2020, avec un taux de croissance composé annuel de 40%.

Sources

http://www.ecns.cn/2017/04-07/252420.shtml

En savoir plus

http://technode.com/2017/04/07/ofo-beidou-smart-locks/

Rédacteur

Camille MUSQUAR : camille.musquar[a]diplomatie.gouv.fr

[1système de référence permettant d’exprimer les positions au voisinage de la Terre

PLAN DU SITE