Développement du papier électronique par Guangzhou OED Technologies

Chine

Brève
Chine | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique
1er mai 2016

L’avenir du papier semble se dessiner autour du papier électronique. Depuis quelques années la lecture sous forme numérique a déjà largement dépassé la lecture sur papier : journaux, informations, nouvelles et faits-divers. Pour Guangzhou OED Technologies, une entreprise chinoise spécialisée dans la fabrication de papiers électroniques, il n’y a pas de doute, on pourra retrouver le papier électronique dans tous les objets de la vie quotidienne : les panneaux publicitaires, les télévisions, et même les chaussures ou les vêtements.

Qu’est-ce que le papier électronique ? Le papier électronique est une technique d’affichage sur support souple qui imite l’apparence d’une feuille de papier ordinaire et qui ne nécessite pas d’énergie pour laisser un texte ou une image affiché. Contrairement aux techniques d’affichage classiques qui nécessitent un rétro-éclairage, le papier électronique réfléchit la lumière ambiante de la même manière que le papier usuel.

Comment ça marche ? Plusieurs technologies permettent de réaliser du papier électronique, dont deux principales : l’électrophorèse et les cristaux liquides bistables. La technique d’électrophorèse, dont nous nous intéresserons uniquement dans cet article, est basée sur le principe de déplacement d’ions sous l’effet d’un champ électrique induit par différence de potentiel entre deux électrodes. Les cations, chargés positivement, se déplacent vers la cathode tandis que les anions, chargés négativement, se déplacent vers l’anode. En utilisant cette technique, de microcapsules de la taille d’un cheveu sont remplies de particules blanches chargées positivement et de particules noires chargées négativement, puis en appliquant un champ électrique, les particules se déplacent vers les extrémités respectives de la capsule qui les attirent. En disposant de millions de capsules sur une surface et en utilisant des champs électriques on peut générer une image en deux couleurs. Ce système présente l’avantage d’être très peu énergivore (ne consomme que lors du changement de page et qui reste telle quelle sans consommation d’énergie) et d’avoir des écrans souples. Il est même possible d’obtenir un papier électronique polychrome par application d’une superposition de filtres optiques colorés sur le papier électronique monochrome.

Où l’utilise-t-on ? Le papier électronique est utilisé dans un large panel de domaines : les livres numériques, l’étiquetage électronique, les panneaux de signalisation, les smartphones et aujourd’hui il s’invite même dans le monde de la mode avec notamment Sony qui projette de travailler sur une montre faite avec ce matériau.

Qui en fabrique en Chine ? OED Technologies a été créée en 2008 par Yu CHEN (aujourd’hui Directeur Général de l’entreprise). Sous la direction de CHEN, Guangzhou OED Technologies est promise à un bel avenir. L’entreprise a déjà plus de 150 brevets déposés au niveau international, elle est forte de plus de 100 ingénieurs chercheurs, elle prévoit d’investir encore 500 millions de RMB (70 millions €) dans la R&D et elle a commencé la construction d’une nouvelle usine à Chengdu dans la province du Sichuan. Cependant la concurrence est rude dans ce milieu, E Ink a justement poursuivi OED Technologies en Février 2015 pour violation de brevets. Même si la justice a reconnu OED Technologies non coupable, Yu CHEN en garde toujours un souvenir amer. Cette victoire aura tout de même permis à OED Technologies d’étendre son marché jusqu’en Europe dont l’Allemagne, le Pays-Bas, la Belgique et l’Italie. L’entreprise se prépare aujourd’hui à fournir ses produits à certains fabricants d’appareils électroménagers en Corée du Sud, tels que LG et Samsung.

Sources

http://www.ecns.cn/2016/03-21/203634.shtml
http://www.oedtech.com/English/support/index.aspx?menuid=030301
https://www.whatech.com/market-research/it/146976-learn-details-of-the-global-e-paper-display-consumption-2016
http://www.theverge.com/2015/11/16/9742078/sony-fes-watch-on-sale

Rédacteur

Christophe LAUGÉ : christophe.lauge[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE