Découverte du mouvement bidirectionnel d’une protéine motrice

Chine

Actualité
Chine | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
28 février 2017

Des chercheurs ont découvert un comportement inattendu chez une protéine motrice intervenant dans la division cellulaire des cellules fongiques et animales.

Les protéines motrices sont des minuscules machines moléculaires qui convertissent l’énergie chimique en travail mécanique. Ces « véhicules » miniatures se déplacent sur le système réticulé du cytosquelette [1]. Ils transportent des cargaisons cellulaires et génèrent des forces pour positionner les chromosomes.

Dans un article publié dans Nature Communications, QIU Weihong, maître de conférences de physique à l’Oregon State University (OSU), et ses collègues ont étudié une protéine motrice particulière, appelée KplA. L’équipe de recherche, comprenant des membres de la Henan University en Chine et de la Uniformed Services University of the Health Sciences aux Etats-Unis, a utilisé un microscope optique à haute sensibilité pour suivre directement le mouvement des protéines KplA. Alors que les chercheurs pensaient que ces protéines se déplaçaient uniquement dans une seule direction, ils ont découvert qu’elles sont aussi capables de se déplacer dans une direction opposée. La protéine contient un composant en forme d’engrenage qui serait à l’origine de sa bidirectionnalité. Cette caractéristique lui rend possible la localisation des différentes régions à l’intérieur de la cellule, une propriété aidant à assurer une division correcte des chromosomes.

KlpA est le premier type de protéine pour lequel un mouvement bidirectionnel a été observé. Dans un futur proche, Dr. QIU espère que l’étude de cette protéine rendra possible la conception de « véhicules robotisés » s’inspirant des protéines motrices. Ces pseudo-protéines robotisées permettront une administration des médicaments de manière plus précise et plus contrôlée.

Selon cette équipe, les protéines motrices KlpA ne présentaient pas d’intérêt particulier dans le passé et étaient par conséquent peu étudiées. Il est désormais évident que les protéines motrices telles que KplA jouent un rôle essentiel dans la prolifération des cellules cancéreuses et leur survie. Les chercheurs affirment que leurs résultats apportent une meilleure compréhension des autres protéines motrices, y compris celles des êtres humains. Leurs projets de recherche futurs pourraient révéler le mécanisme au niveau atomique derrière la bidirectionnalité des protéines motrices KlpA, et susciter de nouvelles approches pour le traitement du cancer ou d’autres applications.

Sources

http://www.ecns.cn/2017/01-05/24018...
http://oregonstate.edu/ua/ncs/archives/2017/jan/scientists-discover-molecular-motor-has-%E2%80%9Cgear%E2%80%9D-directional-switching
http://www.futura-sciences.com/sante/definitions/biologie-cytosquelette-5325/

Rédacteur

Laurence HUNG : laurence.hung[a]diplomatie.gouv.fr

[1cytosquelette : réseau filamenteux à l’intérieur d’une cellule, lui conférant ses propriétés mécaniques. Le cytosquelette assure une certaine rigidité à la cellule et sert à la fixation des organites (équivalents pour la cellule des organes pour un organisme).

PLAN DU SITE