Découverte d’une molécule inhibitrice du virus Zika

Chine

Actualité
Chine | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
30 juin 2017

Des chercheurs chinois et américains ont découvert une molécule antivirale naturellement produite par le système immunitaire capable d’inhiber le virus Zika.

Dans une étude précédente datant de 2013, les chercheurs avaient révélé que l’enzyme cholestérol-25-hydroxylase (CH25H) et son produit, le 25-hydroxycholesterol (25HC) inhibent les infections provoquées par une large gamme de virus pathogènes, incluant le virus de l’immunodéficience acquise (VIH) et le virus Ebola (EBOV). Cependant, les rôles de CH25H et 25HC pendant l’infection par le virus Zika (ZIKV) étaient inconnus.

Détecté pour la première fois chez un singe dans la forêt Zika au Ouganda en 1947, le virus Zika est principalement transmis par le moustique tropical Aedes aegypti. Ce virus a provoqué plusieurs épidémies dans le monde dont la plus grande a été observée au Brésil où 440 000 à 1 500 000 cas ont été suspectés de porter le virus Zika depuis 2015. Il est estimé qu’entre 1 à 13 % des femmes infectées par le virus pendant le début de la grossesse donnent naissance à des enfants atteints de microcéphalie, une maladie caractérisée par un diamètre du crâne anormalement faible et des lésions cérébrales. Aucun traitement n’est actuellement disponible pour empêcher le virus Zika de nuire au fœtus, et le mécanisme biologique entraînant l’apparition de la microcéphalie suite à l’infection reste flou.

Les chercheurs ont démontré dans une nouvelle étude que l’enzyme CH25H est synthétisée en réaction à l’infection ZIKV et que son produit, le 25HC, issu du métabolisme du cholestérol, joue un rôle critique dans la protection de l’hôte. En effet, dans leurs tests sur des cellules humaines, organoïdes [1] cérébraux humains, souris et macaques rhésus, l’ajout de 25HC synthétique a inhibé l’infection ZIKV en bloquant l’entrée du virus dans les membranes des cellules et par conséquent sa réplication. Le traitement par 25HC a réduit la virémie [2] chez les souris et les macaques rhésus et a aussi protégé les fœtus de souris de la microcéphalie. Ils ont ainsi mis en évidence le rôle protecteur de 25HC contre l’infection ZIKV.

En théorie, cette méthode pourrait aussi être employée pour les humains. Selon Cheng Genhong, le directeur général du Suzhou Institute of Systems Medicine, les tests cliniques vont commencer pour vérifier la possibilité d’utiliser le 25HC dans le traitement des patients.

Les résultats ont été conjointement publiés dans le journal médical Immunity par le Suzhou Institute of Systems Medecine, basé dans la province du Jiangsu dans l’Est de la Chine et sous la direction de la Chinese Academy of Medical Sciences, et par d’autres instituts appartenant notamment à l’University of California à Los Angeles.

Sources

http://www.ecns.cn/2017/03-16/249448.shtml
http://www.cell.com/immunity/pdfExtended/S1074-7613%2817%2930074-2?bcsi_scan_2d242a1515d29834=VC+fjDV/lw1R4J480lam7k8oFHYLAAAA2j0wFA==

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/zika#symptmes

En savoir plus

https://www.niaid.nih.gov/news-events/immune-molecule-protects-against-zika-virus-infection-animal-models
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/zika/fr/

Rédacteur

Laurence HUNG : laurence.hung[a]diplomatie.gouv.fr

[1organoïde : structure multicellulaire tridimensionnelle qui reproduit in vitro la micro-anatomie d’un organe, généralement obtenue à partir de cellules souches

[2virémie : désigne la présence de virus dans le sang, qui peut éventuellement permettre au virus de se disséminer dans d’autres tissus

PLAN DU SITE