A la conquête de la Lune

Chine

Actualité
Chine | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
21 avril 2017

Le programme chinois d’exploration lunaire, aussi connu sous le nom de Chang’e, mené par la China National Space Administration (CNSA), l’agence spatiale chinoise, a pour but l’étude et l’exploration de la Lune par des orbiteurs et astromobiles, puis à l’horizon 2025-2030, par des missions spatiales habitées. Ce programme s’est concrétisé jusqu’à présent par le lancement de trois sondes spatiales Chang’e depuis 2007 et de l’alunissage d’un robot explorateur en 2013.

Chang’e 5 s’inscrit dans la troisième phase du programme : il s’agit d’une mission de retour d’échantillons du sol lunaire dont la date de lancement est planifiée en novembre 2017. Chang’e 5 fait suite aux orbiteurs Chang’e 1 et 2 (phase 1 [1]) et au rover Chang’e 3 (phase 2 [2]) . Chang’e 5 comprend un orbiteur, une capsule pour les échantillons, un atterrisseur lunaire et un étage de remontée. La sonde sera capable de collecter jusqu’à deux kilogrammes d’échantillons et de redécoller du sol lunaire.

YE Peijian, commandant en chef du programme, a indiqué que la quatrième phase est déjà en cours de préparation et qu’elle est planifiée pour l’été 2018. La sonde utilisée sera Chang’e 4, une copie conforme de Chang’e 3, qui avait été construite en cas d’échec de cette dernière. La mission aura pour objectif un alunissage sur la face cachée de la Lune et nécessitera au préalable la mise en orbite d’un satellite relais au point de Lagrange L2 [3] du système Terre-Lune. Ce projet débouchera sur des missions à venir qui permettront d’explorer les pôles nord et sud de la Lune, zones qui pourraient potentiellement abriter de l’eau sous forme de glace.

Si Chang’e-4 et Chang’e-5 rencontrent un succès, la Chine prévoira éventuellement une deuxième mission de retour d’échantillons non habitée Chang’e-6 en 2020. La Chine se fixe des objectifs encore plus ambitieux avec la préparation de missions de types atterrissage sur astéroïde et exploration de la planète Jupiter, mentionnés notamment dans un Livre Blanc qui a été publié en décembre 2016 et qui détaille les projets de développement de son industrie spatiale.

En savoir plus

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2016/12/27/la-chine-affiche-ses-ambitions-spatiales-dans-un-livre-blanc_5054572_1650684.html

Source

http://english.cas.cn/newsroom/news/201703/t20170302_174524.shtmlhttp://english.cas.cn/newsroom/news...

Rédacteur

Christophe LAUGÉ : christophe.lauge[a]diplomatie.gouv.fr

[1La phase 1 avait pour objectif de cartographier et modéliser en trois dimensions certaines régions de la Lune (au total, plus d’un téraoctet de données ont été transférées à la Terre au cours de cette mission).

[2La phase 2 avait pour objectif de réussir un atterrissage en douceur pour mener une exploration avec son rover.

[3Point de Lagrange, ou point de libration, est une position de l’espace dans un système à deux corps, où leurs champs de gravité se combinent de manière à fournir un point d’équilibre à un troisième corps de masse négligeable, tel que les positions relatives des trois corps soient fixes. Source : http://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/univers-point-lagrange-4540/

PLAN DU SITE