Accès rapide :

La prévalence des allergies chez les immigrants augmente avec la durée de leur séjour au Canada

Canada

Brève
Canada | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
23 février 2017

Une étude de l’Université de Colombie Britannique (UBC) suggère que la fréquence des allergies non-alimentaires chez les immigrants et les non-immigrants tend à s’équilibrer avec le temps.

L’étude se fonde sur des recherches antérieures qui ont montré que la fréquence des maladies allergiques avait augmenté dans le monde (en particulier dans les pays développés) et que le développement de celles-ci étaient lié à la fois à des facteurs génétiques et environnementaux, sans liens de causalité clairs.

Souhaitant vérifier les dires selon lesquels les immigrants sont moins allergiques à leur arrivée au Canada, mais que cette prévalence tend à augmenter avec le temps, Dr. Hind Sbihi et Dr. Jiayun Yao, chercheuses à l’école de santé publique de UBC, ont étudié la prévalence des allergies non-alimentaires parmi les immigrants en se basant sur des données collectées par Statistique Canada. Cette enquête a permis d’examiner les rôles joués par la génétique et les facteurs environnementaux dans le développement des allergies et donc de mieux en comprendre l’étiologie.

Cette étude révèle une fréquence nettement plus faible des allergies non-alimentaires chez les immigrants (14.3%) comparativement aux populations locales (29.6%), la différence diminuant avec le temps passé au Canada pour arriver à 23.9% chez les immigrants de longues dates. Les résultats mettent en évidence le potentiel des déterminants environnementaux dans le développement des allergies.

Dr. Jiayun Yao, dans un entretien au journal ‘’The Province’’, a également souligné l’importance d’examiner les coûts financiers et l’impact des allergies sur la qualité de vie des personnes. En effet, si les allergies sont ignorées, celles-ci pourraient s’aggraver en troubles respiratoires.

En savoir plus :
Journal Canadien de Santé Publique
Prevalence of non-food allergies among non-immigrants, long-time immigrants and recent immigrants in Canada - DOI

Sources :
Communiqué de presse du 27 janvier 2017 de l’Université de Colombie Britannique
The Province du 26 janvier 2017

Rédacteurs :
Anthony LAHAYE – Assistant de l’Attaché de Coopération Scientifique et Universitaire à Vancouver ; Fabien AGENES – Attaché de Coopération Scientifique et Universitaire - science.attache.vancouver[a]gmail.com

PLAN DU SITE