Congrès « ME Roundup 2017 » sur la prospection minière en Colombie Britannique

Canada

Brève
Canada | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
10 mars 2017

L’exploitation minière est un secteur économique historiquement important dans l’Ouest canadien en général, et en Colombie-Britannique en particulier. Même si les années récentes ont été plutôt difficiles pour le secteur, les professionnels se veulent optimistes pour l’avenir. Innovations technologiques et développement des formations professionnelles font partie des outils pour dynamiser la prospection minérale, étape préalable et indispensable à l’exploitation des ressources minières.

Chaque année, l’association professionnelle AME (Association of Mineral Exploration), basée en Colombie Britannique, organise une rencontre annuelle pour faire le point sur les évolutions technologiques, les modifications réglementaires, les géologies locales, le marketing ou bien encore la communication des professionnels du secteur. L’édition 2017 « AME Roundup » a eu lieu au palais des congrès de Vancouver du 23 au 26 janvier 2017. La province de Colombie Britannique n’était pas la seule représentée puisque de nombreuses autres provinces canadiennes (Yukon, Saskatchewan, Nunavut), ainsi que des états américains (Alaska, Nevada), étaient présents. Ces territoires, souvent isolés, souhaitent attirer les compagnies spécialisées dans la prospection minière afin, à terme, de dynamiser le secteur de l’exploitation des ressources minières et soutenir les économies locales.

Globalement, la prospection et l’exploitation minière souffrent en Colombie Britannique d’une image relativement négative auprès du grand public. Les désastres écologiques récents y sont pour beaucoup (Mont Polley en particulier). Cela impacte le secteur à tous les niveaux : difficultés d’accès aux terrains, manque d’investissements, augmentation des contraintes administratives… L’adhésion des populations locales aux projets d’exploration minière permettrait de régler directement ou indirectement de nombreux problèmes. Les professionnels s’accordent donc sur la nécessité de travailler sur cet aspect.

Les innovations technologiques dans le secteur de l’exploration minière sont sensibles à tous les niveaux : logistique (amélioration des accès par voies aériennes ou terrestres), cartographie (drones, outils d’analyse des données de plus en plus performants), analyse de la composition des roches (sur site ou en laboratoire)… Le concours #DisruptMining s’inscrit dans cette volonté du secteur d’accompagner l’émergence de technologies de rupture pour dynamiser l’activité : Goldcorp Inc. et Integra Gold Corp. ont lancé, en décembre 2016, ce challenge d’innovation doté d’un million de dollars. L’objectif est de « révolutionner » l’industrie dans tous les domaines grâce à des technologies innovantes.

Les universités locales proposent des formations très spécifiques dans les domaines de la prospection minière qui suivent au plus près les besoins de la filière. Plusieurs d’entre elles avaient des stands et présentaient leurs formations :
UBC (University of British Columbia), Vancouver BC - MDRU (Mineral Deposit Research Unit) (1)
MDRU est un centre de recherche et de formation, fondé en 1989, à l’initiative de UBC et de l’industrie minière. Le centre propose une expertise, des plateaux techniques et offre des formations courtes hyperspécialisées. Des étudiants peuvent effectuer une thèse au MDRU, souvent avec le soutien de bourses provenant de l’industrie.
Contacts : Craig HART, UBC MDRU Director (chart chez eos.ubc.ca) et Libby SHARMAN, UBC MDRU Research Associate Manager Com (lsharman chez eos.ubc.ca)

University of Alberta, Edmonton AB - Earth and Atmospheric Sciences (2)
Le département "Earth and Atmospheric Sciences" de University of Alberta propose 12 programmes "undergrad" et un programme "graduate" : master (MSc/MA, 2 ans) et thèse (4 ans).
Contact : René GOBEIL, Graduate Program Administrator UofA Earth and Atmospheric Sciences (Gobeil chez ualberta.ca)

BCIT (British Columbia Institute of Technology), Vancouver BC - School of Construction and the Environment, Mineral Exploration and Mining Department (3)
Quelques formations proposées par BCIT :

  • Geomatics, Bachelor of Technology
  • Mineral Exploration and Mining Technology, Diploma of Techmology
  • Mining and Mineral Resource Engineering, Bachelor of Engineering
  • Mineral Exploration and Mining, Part-time Studies
    Contact : Thomas MUMFORD, BCIT Program Head (tmumford2 chez bcit.ca)

Le secteur de l’exploration minière est toujours un pilier de l’économie de la province (environ 31 000 emplois directs), au même titre que la pêche ou l’exploitation forestière. L’expertise développée en Colombie Britannique est reconnue internationalement et les métiers de cette filière permettent également de travailler sur d’autres continents : Afrique ou Amérique du Sud.

Le Congrès 2018 d’ « Association of Mineral Exploration » aura lieu à Vancouver du 22 au 25 janvier 2018.

(1) http://www.mdru.ubc.ca/
(2) https://www.ualberta.ca/eas
(3) http://www.bcit.ca/study/programs/mining

Rédacteur :
Fabien AGENES, Attaché de Coopération Scientifique et Universitaire au Consulat Général de France à Vancouver

PLAN DU SITE