La Belgique, pays phare de l’innovation pharmaceutique

Belgique

Actualité
Belgique | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
9 juin 2017

Depuis plusieurs décennies, la Belgique est un acteur majeur de l’innovation dans le monde pharmaceutique. Explication de Catherine Rutten, CEO de pharma.be.

Le haut niveau d’expertise belge s’explique par une situation unique. La conjonction des formations dispensées par les universités et la présence de centres de recherche de renom qui travaillent main dans la main avec des entreprises pharmaceutiques tournées vers l’avenir. Ce travail en collaboration intense a une conséquence immédiate : l’accès rapide à des traitements de pointe pour les patients.

2,89 milliards d’euros en recherche et développement

L’année 2016 a été marquée par un chiffre : 2,89 milliards d’euros. C’est la somme investie par le secteur pharmaceutique dans la recherche et le développement, ce montant n’a jamais été aussi élevé ! C’est passionnant de voir les nouveaux développements prometteurs chez un grand nombre d’acteurs, comme ces nouveaux traitements à base de gènes et de cellules, souvent le résultat d’une collaboration étroite entre les universités, les entreprises biotech et les firmes plus établies. C’est ça, la force de notre écosystème pharmaceutique belge.

En Belgique, 35 250 personnes travaillent dans le secteur pharmaceutique. L’an dernier, 550 nouveaux emplois ont été créés, la moitié d’entre eux dans les départements de recherche et développement.

Un accès plus rapide aux nouveaux traitements

La Belgique a une expertise reconnue en oncologie. Près de 30 % des études cliniques menées sur notre territoire sont consacrées à la lutte contre le cancer. Cela a un impact direct pour les patients. En 2016, le nombre de demandes d’accès à des médicaments ayant un grand bénéfice thérapeutique n’a jamais été aussi élevé, et les premières procédures « Early Temporary Reimbursement/Early Temporary Autorisation » ont été lancées, notamment dans le domaine de l’oncologie.

L’expertise belge porte aussi sur les maladies du système nerveux, les virus et les pathologies qui touchent les systèmes digestif, respiratoire ou encore cardiovasculaire.

Le Pacte d’avenir

Ces différentes mesures et actions résultent du « Pacte d’avenir » conclu en juillet 2015. Un engagement clair pour le patient, établi entre l’industrie pharmaceutique et le gouvernement fédéral. Dernier résultat de cet accord : la nouvelle loi sur les essais cliniques, votée au parlement le 20 avril dernier. La réglementation permettant de lancer des études sera nettement simplifiée, de sorte que notre pays pourra maintenir, voire même renforcer, son image de pôle d’attraction européen des études cliniques, au bénéfice des patients.

Source : lien vers l’article publié le en mai 2017 sur Innovationmedicale.be : www.innovationmedicale.be/prvention/la-belgique-pays-phare-de-linnovation-pharmaceutique

Rédacteur(s) : Relayé par Joachim Huet, Attaché de coopération scientifique et universitaire (joachim.huet[a]diplomatie.gouv.fr) et Victorine Hugot, Chargée de mission (victorine.hugot[a]diplomatie.gouv.fr).

PLAN DU SITE