Financement de la recherche : le gouvernement autrichien décide d’investir un milliard d’euros

Autriche

Brève
Autriche
18 novembre 2016

D’ici 2021, la recherche autrichienne devrait bénéficier de près de 700 millions d’euros d’argent public et de 500 millions d’euros d’argent privé.

Le 8 novembre dernier, le gouvernement autrichien a approuvé un paquet financier de soutien à la recherche qui devrait permettre de mobiliser d’ici 2021 près de 700 millions d’euros d’argent public et de 500 millions d’euros d’argent privé au bénéfice de la recherche du pays.

C’est le Fonds autrichien pour la science (FWF) qui devrait profiter en priorité des mesures prévues et bénéficier ainsi de 281 millions d’euros entre 2018 et 2021. Les financements annoncés devraient également profiter aux infrastructures de R&D et à la recherche dite « à haut risque », près de 80 millions d’euros iront ainsi aux programmes « frontrunner  » et « early stage  » de l’Agence autrichienne de financement de la recherche appliquée (FFG). Cette dernière devrait également bénéficier de 40 millions d’euros pour son programme de transfert technologique « bridge  ». Pour renforcer la recherche de pointe, l’Académie autrichienne des sciences (ÖAW) devrait bénéficier de 40 millions d’euros supplémentaires.

Des priorités thématiques seront également soutenues comme la recherche quantique, l’électronique et la microélectronique [1]. En outre un fonds de croissance « private-equity » verra également le jour.

Évaluation à venir du système de financement la recherche

A également été annoncée une évaluation du système autrichien de financement de la recherche. La dernière étude de ce type remonte en effet à 2008. Il s’agira notamment d’améliorer la performance de l’Agence autrichienne de financement de la recherche appliquée (FFG) et du service autrichien à l’économie (Austria Wirtschaftsservice), les deux structures sont actives dans la recherche appliquée et le développement de nouveaux produits et services ainsi que leur commercialisation.

Vers une initiative d’excellence sur le modèle allemand ?

Les acteurs autrichiens de l’enseignement réfléchissent à l’opportunité pour le pays de mettre en place une initiative d’excellence pour les universités ; à l’instar de l’exemple allemand. Cette proposition est vue comme une solution possible au phénomène de sous-dotation financière dont souffrent les universités autrichiennes. Lancée en 2005, l’Initiative d’excellence (Exzellenzinitiative ) est un programme de financement visant à renforcer la recherche universitaire allemande et à créer des pôles universitaires de premier plan [2]. Elle s’articule autour de trois axes : le soutien au transfert de technologie, à l’excellence scientifique et à des « concepts d’avenir » . Le bilan de cette initiative semble être plutôt positif. L’exemple allemand est notamment souligné dans le déplacement de places d’étudiants vers les universités de sciences appliquées. Néanmoins cette proposition ne fait pas l’unanimité et le ministre fédéral pour la Science, la Recherche et l’Innovation pense qu’elle poserait problème dans la mesure où un certain nombre d’universités autrichiennes sont en situation de « monopole » dans leur domaine, à l’instar de la Montanuni de Leoben et de l’Université BOKU de Vienne.

[2Voir la présentation faite par le service de coopération scientifique et technologique de l’Ambassade de France en Allemagne : https://www.science-allemagne.fr/fr/la-recherche-en-allemagne/les-acteurs-de-la-recherche/universites-et-initiative-dexcellence/

PLAN DU SITE