Lancement par le gouvernement australien d’une consultation publique pour l’évaluation de la capacité industrielle spatiale australienne

Australie

Actualité
Australie | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil
8 septembre 2017

Le 13 juillet dernier, le département australien de l’Industrie a instauré un groupe d’experts indépendant chargé de dresser un bilan des capacités industrielles australiennes dans le domaine de l’Espace, afin d’établir une stratégie nationale de croissance de l’industrie spatiale du pays, en accord avec les priorités nationales de défense, d’infrastructures et de cyber sécurité. Ce groupe d’experts rassemble diverses sensibilités qui ont pu exprimer les mois passés des visions différentes quant à l’affirmation d’un positionnement stratégique de l’Australie dans le secteur de l’Espace et des nouvelles technologies du spatial.

Les conclusions de ce groupe de travail sont attendues pour mars 2018. Ce groupe d’experts expose dans le document soumis à consultation publique sa méthode de travail, et les questionnements qui prévalent à sa réflexion. La consultation publique a clôturé le 27 août dernier.
 
L’Australie est dépendante des technologies liées à l’Espace qui interviennent au quotidien et dans tous les secteurs économiques, et qui favorisent le développement de domaines d’intérêt stratégique, identifiés comme des priorités nationales : le positionnement géo-spatial et la navigation en temps réel (incontournables pour la productivité économique et la sécurité de secteurs industriels tels que le transport, la logistique, l’extraction de minerai et l’agriculture) ; l’observation de la terre (pour une meilleure compréhension du temps, des sècheresses, des feux de forêt, des développements urbains, de l’agriculture de précision…) ; et les technologies de communication par satellites.

Actuellement, l’Australie dépend fortement des données et des systèmes spatiaux issus d’autres pays. Le développement d’une industrie spatiale australienne permettrait de réduire cette dépendance, et de faire entrer le pays dans le marché mondial de la production de données et des services liés au spatial.
Le secteur spatial est aujourd’hui en pleine évolution, avec les capacités liées à la conception de nano et mini satellites, à leur développement et déploiement rapides, l’intérêt croissant des données spatiales favorisé par la révolution numérique, et de nouveaux acteurs du spatial, venus principalement du secteur privé avec en particulier l’essor des télécommunications. Ce secteur est en effet passé de 80% d’activités publiques à 76% d’activités privées en quelques décennies. De plus, de nouveaux pays émergent sur la scène internationale…

Le document du groupe d’experts propose trois axes de discussion :
 

  • Les capacités australiennes : l’identification des forces et des faiblesses ainsi que des manques de l’Australie dans le domaine de l’industrie spatiale permettra de dresser un tableau des capacités australiennes et des secteurs à promouvoir, mais aussi d’identifier des stratégies favorisant l’entrée de l’Australie sur la scène mondiale. Le fonds de $100 millions annoncé par le gouvernement pour la fabrication de pointe pourrait bénéficier au secteur de l’industrie spatiale australienne qui est aujourd’hui peu développé.
     
  • Le développement : les technologies et les pratiques innovantes, l’identification d’opportunités et de mécanismes favorisant l’innovation, les compétences nécessaires dans le domaine du spatial ainsi que l’identification des risques permettront à l’Australie d’établir une stratégie de développement de son secteur spatial. Les projets actuels développent particulièrement les capacités d’observation de la terre et de géolocalisation. L’accès et la capacité d’utilisation des données et systèmes spatiaux est un enjeu important pour la sécurité nationale et la prospérité économique de l’Australie.
  • La gouvernance : l’engagement australien dans des collaborations régionales ou internationales au niveau gouvernemental, académique ou industriel et l’identification des partenariats essentiels permettront de mesurer la participation et le poids de l’Australie sur la scène internationale. Le modèle de gouvernance des activités spatiales australiennes devra être efficace, puisque son rôle sera de coordonner les activités gouvernementales, industrielles et académiques du pays, mais aussi de soutenir les priorités du gouvernement (notamment en matière de défense, d’infrastructure et de cyber sécurité) afin de guider le développement stratégique de l’industrie spatiale australienne. L’Australie a récemment changé sa législation concernant les activités spatiales afin de l’adapter aux avancées technologiques, et d’attirer les investisseurs privés vers ce secteur. Le document du groupe d’experts semble pencher pour une gouvernance principalement industrielle, où le gouvernement jouerait le rôle de partenaire.

Face aux changements rapides qui transforment le secteur spatial mondial, l’Australie cherche la meilleure stratégie pour se positionner sur la scène internationale. La demande et l’utilisation croissantes des données satellitaires créent un besoin qui offre des opportunités nouvelles pour le secteur privé. L’accès et la capacité d’utilisation de ces données et des systèmes spatiaux est un enjeu qui peut également offrir des opportunités. L’Australie mène cette étude afin de définir les priorités qui permettront à l’industrie spatiale australienne d’être compétitive sur la scène internationale.

En savoir plus

PLAN DU SITE