Deuxième édition de l’Australian-French Entrepreneurship Challenge, Adelaïde, 11 et 12 juillet 2017

Australie

Actualité
Australie | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Médecine individualisée
8 septembre 2017

Pour la deuxième année consécutive, l’Association Nationale pour la Recherche et la Technologie (ANRT), avec l’appui de l’ambassade de France en Australie, a transposé les 24 heures chrono de l’entrepreneuriat en Australie. Après une première édition de « l’Australian-French Entrepreneurship Challenge » organisée en 2016 à l’Australian National University de Canberra, en partenariat avec le ministère australien de l’Industrie, de l’innovation et de la science et l’Académie Australienne des Sciences, c’est à Adélaïde que s’est tenue la seconde édition.

L’évènement, de portée fédérale cette année encore, a réuni 48 doctorants de toute l’Australie, sélectionnés via un appel à participation publié avec l’appui de l’Académie Australienne des Sciences et regroupés par équipes selon leur domaine scientifique. Le principe de l’événement est le même que celui qui existe en France depuis 2011 : les équipes ont 24h pour concevoir un projet d’entreprise innovante, mobilisant leurs capacités scientifiques. Tout au long de ces 24h, ils reçoivent des formations à l’entrepreneuriat, sont coachés par des professionnels et mettent en pratique ces formations autour de leurs idées originales. Cet événement constitue une expérience éducative qui permet de faire découvrir la création d’entreprise par la pratique, mais aussi de faire naître un intérêt pour l’entrepreneuriat chez les participants. Au terme de la compétition, les équipes présentent leurs projets devant deux jurys de demi-finales, et le jury final, présidé cette année par Madame Susan Close, Ministre de l’Education de l’Etat d’Australie du Sud, a départagé les deux équipes finalistes.

C’est le projet ReMind qui a remporté le défi à Adélaïde lors de cette seconde édition australienne. L’équipe lauréate, à dominante neuroscience, a développé un concept d’écran tactile holographique, reposant sur l’utilisation d’ondes ultrasonores. Cet écran tactile offre un moyen de rééducation sans risque pour les personnes âgées victimes de chute, ou pour les enfants souffrant de troubles sensoriels.

L’équipe lauréate partira en France pendant 15 jours pour découvrir l’écosystème français de recherche et d’innovation. Ces visites, en lien étroit avec les étudiants et les partenaires d’Australie du Sud, leur permettront d’établir des connections ciblées avec les laboratoires de recherche ou structures d’incubation d’intérêt pour leur domaine de recherche. De plus, la société EXPORTIA, spécialisée dans l’accompagnement à l’export et à la maturation à l’international des PME et startups australiennes, a offert à l’équipe gagnante un ’mentoring package’, forme d’accompagnement personnalisé à la création d’entreprise.

Cet événement a fortement mobilisé l’Australie du Sud, puisque les trois principales universités, les autorités politiques de l’état, mais également les acteurs de l’innovation et de l’appui au développement économique local, se sont impliqués dans la conduite de l’évènement, le coaching des équipes, et la participation aux jurys. Chaque équipe était de plus aidée par un « mentor », recruté parmi les participants de la première édition du Challenge, à Canberra, ou parmi les doctorants CIFRE lauréats des éditions françaises qui avaient fait le déplacement. La grande visibilité au niveau fédéral de cet événement a permis de mettre en valeur la recherche partenariale française au sein de la coopération bilatérale avec l’Australie.

L’ANRT envisage l’organisation d’une journée Australie à Paris au 1er semestre 2018, pour notamment sensibiliser ses entreprises membres aux objectifs stratégiques de l’agenda australien en matière d’innovation et les opportunités offertes par la coopération scientifique bilatérale.

En savoir plus

PLAN DU SITE