Accès rapide :

Vers une personnalisation de l’interaction entre conducteur et véhicule automatisé

Allemagne

Actualité
Allemagne | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
3 février 2017

Sous la coordination de l’Institut pour les systèmes de régulation et de commande de l’Institut des technologies de Karlsruhe (KIT, Bade-Wurtemberg), l’alliance interdisciplinaire de recherche PAKoS [1] a pour objectif de développer un système intelligent d’interaction entre le conducteur et le véhicule. Il est perçu comme une contribution à l’acceptation de la conduite hautement automatisée par la société.

Grâce à un système d’observation en temps réel du conducteur, des informations visuelles, sonores et haptiques seront obtenues et permettront d’analyser les capacités et le comportement du conducteur, notamment son degré d’attention ou la position de ses mains sur le volant. Le résultat envoyé au système de conduite du véhicule s’adaptera en conséquence pour en reprendre ou non le contrôle. La situation de circulation dans laquelle se trouve le véhicule sera également un facteur pris en compte, par exemple pour des sorties d’autoroute ou pour des traversées de secteurs routiers en travaux. Les données issues de la conduite de l’utilisateur permettront également de générer un profil type de conduite, de manière à ce que le système reconnaisse le comportement habituel du conducteur. Dans tous les cas, l’utilisateur restera propriétaire de ces données.

Les chercheurs envisagent d’implémenter ce mode de communication entre véhicule et conducteur à partir de signaux visuels, sonores et haptiques vers d’autres supports connectés. Ces fonctionnalités feront l’objet d’une évaluation par des conducteurs en situation réelle.

Outre l’Institut pour les systèmes de régulation et de commande, l’alliance de recherche "PAKoS" est composée du Centre de recherche en informatique du KIT, de l’Université technique de Munich (TUM, Bavière), de l’institut Fraunhofer d’optronique, de technologie des systèmes et d’exploitation de l’imagerie (IOSB), ainsi que des industriels de Bavière et du Bade-Wurtemberg, dont l’entreprise Bosch. Le ministère de l’Enseignement et de la Recherche (BMBF) finance le projet à hauteur de trois millions d’euros pour les trois ans à venir.

[1] Système personnalisé, adaptatif et coopératif pour la conduite automatisée („Personalisierte, adaptive kooperative Systeme für automatisierte Fahrzeuge“)


Source : "Mobilität : Optimale Interaktion zwischen Mensch und Auto", 24/01/17 – Communiqué de presse du KIT - http://www.kit.edu/kit/pi_2017_008_mobilitaet-optimale-interaktion-zwischen-mensch-und-auto.php

Rédacteur : Aurélien Gaufrès, aurelien.gaufres[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE