Accès rapide :

Un nouveau laboratoire de recherche pour le devenir du travail en industrie inauguré au sein de la société Fraunhofer

Allemagne

Actualité
Allemagne | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
10 février 2017

Le 2 février 2017 a été inauguré le "Future Work Lab" [1], en présence de la ministre de l’Enseignement et de la Recherche (BMBF), Johanna Wanka, et du président de la société Fraunhofer, Reimund Neugabauer.

L’évènement a rassemblé environ 150 participants issus des milieux académiques, industriels et politiques. Lors de son discours, Johanna Wanka a annoncé le futur du travail comme thème scientifique de l’année 2018, face à la nécessité d’un dialogue sur ces questions entre les citoyens, les représentants de la politique, des sciences et de l’économie.

Ce nouveau laboratoire concerne les instituts Fraunhofer suivants :

  • l’Institut pour la gestion et l’organisation du travail (IAO) ;
  • l’Institut des systèmes de production et d’automatisation (IPA) ;
  • l’Institut des facteurs humains et de gestion de la technologie (IAT) ;
  • l’Institut de production et d’automatisation (IFF).

Il aura pour missions de définir les contours du travail dans le futur et ses conséquences sur le travail réalisé par des humains, au regard des nouvelles organisations générées par les innovations technologiques et les nouveaux modèles économiques, dans le contexte de la numérisation de l’industrie. L’étude des nouvelles formes d’interaction homme-machine constituera le cœur de métier du laboratoire. Il constituera un démonstrateur dont les entreprises pourront s’inspirer afin de tirer le meilleur parti de la transformation numérique dans leurs procédés.

Un centre de démonstration propose trois parcours, présentant des scénarii d’avenir de l’évolution du travail en fonction des technologies et des applications aujourd’hui disponibles, par exemple, l’"Exo-Jacket", un exosquelette pour augmenter les capacités humaines de soulèvement de charges lourdes et de manipulations au-dessus de la tête, ou encore des sites de travail sans câble ou des exemples d’applications pour la réalité augmentée.
Un centre de développement de compétences et de conseil proposera un contenu d’apprentissage "Bon pour le travail du futur", composé de séminaires, d’ateliers et de possibilités de formation continue pour développer les nouvelles compétences des employés des entreprises de production. Les programmes sont développés par les experts du centre en collaboration avec les partenaires industriels.
Une plateforme de dialogue scientifique sur la recherche au sujet du travail du futur dans l’industrie à destination du milieu académique sera également mise en place.

Le BMBF, avec le porteur de projet de Karlsruhe (PTKA), soutient le "Futur Work Lab" dans le cadre du programme "Innovation pour la production, les services et le travail de demain".

[1] Laboratoire sur le futur du travail


Source : "Future Work Lab macht Arbeit 4.0 erlebbar", communiqué de presse du Fraunhofer, 02/02/2017 - https://www.iao.fraunhofer.de/lang-de/ueber-uns/presse-und-medien/1809-future-work-lab-macht-arbeit-4-0-erlebbar.html

Rédacteur : Aurélien Gaufrès, aurelien.gaufres[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE