Accès rapide :

R2RBattery : l’aluminium comme futur matériau de stockage d’énergie pour les batteries

Allemagne

Actualité
Allemagne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique
17 février 2017

Le projet R2RBattery financé par le ministère fédéral de l’Enseignement et de la Recherche (BMBF) durant les trois prochaines années et coordonné par l’Université de technologie Bergakademie de Freiberg (Saxe) a pour but d’évaluer la viabilité d’une batterie aluminium-ion afin de diversifier les moyens de stockage d’énergie tels que les batteries lithium-ion employées dans la téléphonie mobile notamment.

L’installation de nouvelles capacités en énergies renouvelables et le nombre croissant de véhicules électriques nécessitent une réflexion sur les différents vecteurs permettant de stocker l’énergie dans le futur. A l’heure actuelle, les batteries lithium-ion sont prédominantes sur le marché car la capacité électrique des modèles et leur durée de vie sont supérieures à celle d’autres modèles. Néanmoins, des expériences prometteuses menées en 2005 à l’université de Stanford ont laissé entrevoir une possibilité pour le développement des batteries aluminium-ion [1]. Ce nouveau concept de batterie semble également prometteur car l’aluminium est le minéral le plus présent dans la croute terrestre et qu’il est facile à produire et à recycler.

Le but du projet R2RBattery est d’évaluer la faisabilité de produire une batterie aluminium-ion autant d’un point de vue économique et écologique que du point de vue des propriétés de stockage d’énergie de ce matériau. Une procédure de caractérisation fine à l’échelle microscopique est nécessaire et va s’appuyer sur une étude préexistante (CryPhysConcept).

Ce projet est soutenu financièrement à hauteur de 3,7 millions d’euros par le BMBF. Le projet, coordonné par l’Université de technologie Bergakademie de Freiberg, implique neufs autres partenaires de la région de Saxe dont l’Institut Kurt Schwabe des techniques de mesure et de capteurs et l’Institut Fraunhofer de technologie des faisceaux d’électrons et des plasmas (FEP) de Dresde (Saxe).

[1] "Une batterie ultrarapide en aluminium", Article de Sciences et Avenir, 09/04/2015 – https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/une-batterie-ultrarapide-en-aluminium_35859


Source : "Aluminium als Material für neue Speichertechnologie", Communiqué de presse de l’école des mines de Freiberg, 07/02/2017 – http://tu-freiberg.de/presse/aluminium-als-material-fuer-neue-speichertechnologie

Rédacteur : Luc Massat, luc.massat[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE