Publication du nouvel agenda pour le soutien à l’innovation par le ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie

Allemagne

Actualité
Allemagne | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
27 avril 2017

Le ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie (BMWi) a présenté un catalogue de mesures pour le soutien à l’innovation. Face à la mondialisation et la numérisation, il s’agit de favoriser un transfert d’idées innovantes vers le marché. Il est prévu que les dispositifs de soutien à l’innovation en lien avec la technologie soient améliorés et que les domaines technologiques identifiés comme stratégiques, comme la microélectronique, soient favorisés.

En ce qui concerne le soutien à l’innovation, l’agenda prévoit :

  • Un avantage fiscal de soutien à la R&D pour les entreprises jusqu’à 1000 salariés ;
  • Une augmentation des moyens alloués au programme central d’innovation pour les PME/ETI (ZIM) d’au moins 700 millions d’euros par an, de ceux alloués au programme "Recherche industrielle communautaire" (IGF) d’au moins 200 millions d’euros par an et d’au moins 90 millions d’euros pour le programme d’innovation des régions faiblement structurés INNO-KOM ;
  • Le démarrage d’un programme d’action pour les innovations non-technologiques.

Pour faciliter les créations d’entreprises, les dispositions envisagées concernent :

  • Une augmentation de 90 millions d’euros pour le financement du programme EXIST [1] ;
  • Un soutien des projets de créations dans le domaine non-technologique, notamment au travers d’un plus grand apport des fonds de capital-risque ;
  • L’appui au lancement d’un troisième High-Tech Gründerfonds avec un volume-cible de 300 millions d’euros ;
  • L’établissement d’implantations du German Accelerator en Asie.

Un volet concernant la transformation numérique est également inclus à cet agenda. Il s’agit de :

  • Initier une nouvelle dynamique de numérisation du Mittelstand ;
  • Mettre en place un programme de soutien à l’investissement pour les PME dans le domaine des technologies numériques et des savoir-faire en lien avec le numérique ;
  • Modifier le cadre législatif relatif aux télécommunications pour favoriser l’innovation et l’investissement ;
  • Atteindre une couverture réseau en Allemagne d’environ 1 Gbit/s d’ici 2025, au-delà de l’objectif fixé pour 2018 de 50 Mbit/s pour chaque foyer.

Le cadre réglementaire sera amendé pour favoriser l’innovation, par :

  • L’examen de nouvelles lois et réglementations (chèque d’innovation…) ;
  • L’utilisation systématique d’un laboratoire en condition réelle comme cadre réglementaire d’expérimentation ;
  • Le renforcement de l’innovation pour les achats publics et le lancement de solutions innovantes pour couvrir un besoin public préalablement défini pour lequel aucun produit ne correspondait auparavant.

Dans les domaines technologiques stratégiques, les leviers de soutien à l’innovation sont les suivants :

  • Le renforcement de la collaboration entre les laboratoires et l’industrie et l’accompagnement plus soutenu de l’industrie 4.0 ;
  • La poursuite du développement d’infrastructures de qualité qui renforcent l’essor technologique de l’Allemagne, notamment l’Office fédéral de métrologie (PTB) et l’Office pour le contrôle des matériaux (BAM) ;
  • La création, après contrôle de faisabilité, d’un nouveau centre d’innovation stratégique d’Allemagne (SID) reprenant des éléments de l’Agence pour les projets de recherche avancée en défense (DARPA) du ministère américain de la défense ;
  • La redirection de la politique d’innovation vers les technologies d’avenir comme la microélectronique, l’intelligence artificielle, la biotechnologie et la technologie quantique et plus spécifiquement l’industrie 4.0, les services connectés, la maison connectée, la maison connectée, la réalité augmentée, la robotique de service ou la blockchain.

[1] EXIST est un programme du BMWi ciblé sur l’aide à la création d’entreprise. Son but est d’aider les établissements d’enseignement supérieur et les organismes de recherche qui se dotent de stratégies propres de création d’entreprises et qui initient des spin-offs. La stratégie vise à augmenter le nombre et le succès de créations d’entreprises technologiques. EXIST est accessible aussi bien aux chercheurs et aux étudiants qu’aux nouveaux diplômés de l’enseignement supérieur qui souhaitent monter une entreprise basée sur des résultats de sciences et technologies. Il promeut ainsi une culture d’entreprise dynamique auprès des établissements de recherche académique aussi bien privés que publics


Source : "Zypries legt Innovationsagenda vor : „Schneller und effizienter von der Idee zum Markterfolg“", communiqué de presse du BMWi, 26/04/2017 - http://www.bmwi.de/Redaktion/DE/Pressemitteilungen/2017/20170418-zypries-legt-innovationsagenda-vor.html

Rédacteur : Aurélien Gaufrès, aurelien.gaufres[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE