Accès rapide :

Prix Leibniz 2016 : deux françaises parmi les dix lauréats

Allemagne

Actualité

Allemagne|

Politiques de recherche, technologiques et universitaires

8 janvier 2016

Les lauréats 2016 du Prix Gottfried Wilhelm Leibniz, un des prix scientifiques les plus importants en Allemagne, ont été révélés le 10 décembre 2015. L’Agence allemande des moyens pour la recherche (DFG) a sélectionné trois chercheuses et sept chercheurs parmi les 120 candidats. Trois des lauréats sont spécialisés en sciences de la vie, trois en sciences humaines et sociales, trois en sciences naturelles, et un en sciences de l’ingénieur. Les lauréats reçoivent chacun une récompense d’un montant de 2,5 millions d’euros pour la réalisation de nouveaux travaux de recherche. La remise des prix s’effectuera le 1er mars 2016 à Berlin.

Parmi ces dix lauréats, deux sont françaises : Emmanuelle Charpentier et Bénédicte Savoy.

Emmanuelle Charpentier est directrice du département "Regulation in Infection Biology" de l’institut Max-Planck de recherche sur les maladies infectieuses de Berlin depuis octobre 2015, après avoir travaillé au sein du centre Helmholtz de recherche sur les maladies infectieuses (Brunswick, Basse-Saxe) et de la faculté de médecine de Hanovre (Basse-Saxe). Emmanuelle Charpentier est mondialement connue pour la découverte et le développement de la technique de modification génétique CRISPR-cas9, que récompense aujourd’hui le prix Leibniz, et qui lui a déjà valu de nombreuses distinctions. Cette technique, permettant une modification précise, efficace et rapide en tout point du génome, constitue un des plus grands progrès dans les sciences de la vie de ces dernières décennies, et est déjà utilisé dans de nombreux laboratoires dans le monde.

Bénédicte Savoy occupe la chaire d’histoire de l’art moderne à l’université technique de Berlin (TU Berlin) depuis 2009. Dans son travail de recherche ainsi que dans de grands projets d’expositions, elle établit des liens entre l’histoire de l’art français et allemand dans une perspective européenne. Par exemple, elle a rédigé sa thèse sur le vol d’œuvres d’art allemandes par les Français durant l’occupation napoléonienne, et a publié un ouvrage sur le buste de Néfertiti, qu’elle décrit comme une affaire franco-allemande. Bénédicte Savoy est également reconnue pour l’organisation d’expositions franco-allemandes : une sur Napoléon à Bonn, et une autre sur les frères Humboldt à Paris.

Les autres lauréats du prix sont :
• Pr Frank Bradke, Neurorégénération, Centre allemand pour les maladies neurodégénératives (DZNE), Bonn (Rhénanie-du-Nord-Westphalie)
• Pr Daniel Cremers, Computer Vision, Chaire d’informatique IX : traitement d’images et reconnaissance de formes, université technique de Munich (TUM, Bavière)
• Pr Daniel James Frost, Minéralogie/ Pétrologie expérimentale, Université de Bayreuth (Bavière)
• Pr Dag Nikolaus Hasse, Philosophie, Institut de Philosophie, Université de Wurtzbourg (Bavière)
• Pr Benjamin List, Chimie moléculaire organique, département de catalyse homogène, Institut Max-Planck de recherche sur le charbon, Mülheim/Ruhr (Rhénanie-du-Nord-Westphalie)
• Pr Christoph Möllers, Droit, Chaire de droit public et philosophie du droit, Université Humboldt de Berlin
• Pr Marina V. Rodnina, Biochimie, Institut Max-Planck de chimie biophysique (Institut Karl-Friedrich-Bonhoeffer), Göttingen (Basse-Saxe)
• Pr Peter Scholze, Géométrie arithmétique et algébrique, Institut de mathématiques, Université de Bonn (Rhénanie-du-Nord-Westphalie).

Source : "Leibniz-Preise 2016 : DFG zeichnet drei Wissenschaftlerinnen und sieben Wissenschaftler aus", communiqué de presse de la DFG, 10/12/2015 - http://www.dfg.de/service/presse/pressemitteilungen/2015/pressemitteilung_nr_58/index.html

Rédactrice : Rébecca Grojsman, rebecca.grojsman[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016