Accès rapide :

Ouverture de trois nouveaux instituts Helmholtz pour la recherche en santé

Allemagne

Actualité
Allemagne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
5 mars 2017

La société Helmholtz va mettre en place trois nouveaux instituts consacrés à la recherche en santé. Ces instituts ne constituent pas des centres intégrés, mais des unités de recherche dépendant à la fois d’un centre Helmholtz et d’une université locale. Leur but est de promouvoir la coopération scientifique entre chercheurs universitaires et non-universitaires.

Le premier institut, l’Institut Helmholtz pour l’oncologie translationnelle (HI-TRON) à Mayence (Rhénanie-Palatinat), est un partenariat entre le DKFZ (Centre allemand de recherche sur le cancer) de Heidelberg (Bade-Wurtemberg), l’université Johannes Gutenberg de Mayence et l’hôpital universitaire de Mayence. Il se concentrera sur les liens entre immunologie et oncologie, à travers les mécanismes par lesquels les cellules cancéreuses se protègent contre le système immunitaire.

L’Institut de recherche sur les maladies infectieuses basée sur l’ARN (HIRI) de Wurtzbourg (Bavière) sera une collaboration du Centre Helmholtz de recherche sur les maladies infectieuses de Brunswick (Basse-Saxe) et de l’université Julius Maximilian de Wurtzbourg. Il explorera les mécanismes de contrôle des molécules d’ARN [1] et leur rôle dans le développement des maladies infectieuses. Ceci devrait permettre d’élaborer des techniques de diagnostics individualisés.

Enfin, le centre Helmholtz de Munich (Centre de recherche allemand pour la santé et l’environnement) et l’université de Leipzig (Saxe) travailleront ensemble au sein de l’Institut Helmholtz de recherche sur le métabolisme, l’obésité et les maladies vasculaires (HI-MAG) à Leipzig. Il se concentrera sur les interactions encore non-explicitées entre surpoids et pathologies métaboliques et vasculaires. Les chercheurs tenteront notamment de décoder les signaux moléculaires sous-jacents afin de développer stratégies individuelles de prévention et de thérapie.

La société Helmholtz dispose de 18 centres de recherche sur le territoire allemand qui sont financés à 90% par le ministère fédéral de l’Enseignement et de la Recherche (BMBF) et à 10% par les Länder, tout comme les instituts de recherche. Durant la phase de mise en place, de 2017 à 2020, les trois nouveaux instituts seront financés par les universités et les Länder respectifs. A partir de 2021, ce financement sera transféré à la charge de l’association Helmholtz, soutenue à 90% par le BMBF. Le budget annuel d’un institut Helmholtz peut aller jusqu’à 5,5 millions d’euros.

[1] L’ARN, ou acide ribonucléique, est tout comme l’ADN une molécule présente chez les êtres vivants et un agent indispensable dans la synthèse des protéines nécessaires au bon fonctionnement cellulaire à partir des gènes.


Source : “Drei neue Helmholtz-Institute für Gesundheitsforschung gegründet”, communiqué de presse du BMBF, 01/03/2017 – https://www.bmbf.de/de/drei-neue-helmholtz-institute-fuer-gesundheitsforschung-gegruendet-3917.html

Rédactrice : Laura Voisin, laura.voisin[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE