Accès rapide :

Les enjeux de l’industrie 4.0 en débat à l’Institut Hasso Plattner de Potsdam

Allemagne

Actualité
Allemagne | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
3 février 2017

Le 31 janvier 2017 s’est tenue à l’Institut Hasso-Plattner (HPI) de Potsdam (Brandebourg) la troisième édition de la conférence sur l’industrie 4.0 sponsorisée par l’entreprise SAP. Lors de l’évènement, les enjeux encore d’actualité de l’industrie 4.0 ont été traités ainsi que les difficultés encore persistantes notamment au niveau des infrastructures numériques et de la transformation numérique des entreprises.

L’évènement a rassemblé en majorité des acteurs du monde économique et quelques scientifiques. Depuis que l’industrie 4.0 constitue un projet d’avenir pour l’Allemagne, les premiers résultats positifs sont perceptibles mais des difficultés restent encore à résoudre pour favoriser un développement de l’industrie 4.0 et de la transition numérique qui permette à l’Allemagne de ne pas décrocher sur la scène internationale.

L’industrie 4.0 conduit petit à petit à la transformation de modèles économiques de plus en plus tournés vers les clients, du modèle Business-to-Business (B2B) vers le modèle Business-to-Client (B2C). Ceci amène donc à repenser la conception des produits en étant plus orienté vers les besoins des clients. Par exemple, les cycles de vie des produits ne sont pas les mêmes dans les deux cas (de l’ordre de quelques mois pour le B2C contre quelques années pour le B2B) et sont donc à repenser.

Le manque de compétences au sein des entreprises représente pour l’heure un frein notable au développement de l’industrie 4.0, et plus particulièrement dans le domaine de l’informatique appliquée à la détection, au traitement des données et à la partie opérative des machines. Ce manque de compétence entraîne des refus de commandes et donc des pertes de gain. Afin d’aider les petites et moyennes entreprises à prendre le virage de la numérisation, le ministère de l’Économie et de l’Énergie (BMWi) avait mis en place en octobre 2015 des centres de compétences Mittelstand 4.0 [1]. Le centre de compétence basé à Berlin est coordonné par l’Association fédérale de l’économie du Mittelstand (BVMW) en partenariat avec l’HPI. Il est devenu opérant début 2016 et l’offre qu’il propose à destination des PME est jugée très bien acceptée par son représentant, Mario Ohoven. Le centre propose régulièrement des ateliers et des formations en bénéficiant des outils développés par l’HPI, orientés directement vers la pratique. Des exemples de réussite des plus grandes entreprises sont mis en exergue vers les plus petites. De plus en plus d’entreprises du Mittelstand estiment positif l’impact de la numérisation sur leur procédés (60 % à la fin 2016 contre 50 % à la fin 2015).

Il ressort également de la conférence que les infrastructures numériques ne sont pas suffisamment adaptées pour une communication en temps réel entre machines ou pour une conduite automatisée fiable sur route à l’échelle du pays. En ce qui concerne l’internet des objets en général, le potentiel de création de valeur d’ici 2025 atteint 425 milliards d’euros pour l’Allemagne et 1250 milliards d’euros pour l’Europe.
Le gouvernement est actuellement engagé dans un projet d’élaboration de la "société Gigabytes". Derrière cet intitulé, se trouve le projet de l’internet haut-débit qui consiste à :

  • étendre à toute l’Allemagne d’ici la fin de l’année 2018 la couverture réseau de 50 Mbits/s de débit maximal à laquelle 61 % des ménages ont à ce jour accès ;
  • fixer comme standard la technologie 5G pour les télécommunications ;
  • intensifier les projets d’équipements en fibre optique.


Plus d’informations :

[1] Voir article Science-Allemagne "Le gouvernement fédéral accompagne les petites et moyennes entreprises allemandes dans la transition numérique", 20/10/15 : http://www.science-allemagne.fr/fr/actualites/technologies-de-linformation-et-de-la-communication-tic/le-gouvernement-federal-accompagne-les-petites-et-moyennes-entreprises-allemandes-dans-la-transition-numerique-de-lindustrie/


Source : Participation du rédacteur à l’évènement

Rédacteur : Aurélien Gaufrès, aurelien.gaufres[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE