Les dommages liés au piratage informatique chiffrés à 55 milliards d’euros en Allemagne

Allemagne

Actualité
Allemagne | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
4 août 2017

Selon une étude du Bitkom [1] parue en juillet 2017, l’économie allemande subirait une perte de 55 milliards d’euros par an du fait des piratages informatiques. Ceux-ci concernent l’espionnage, le sabotage de systèmes d’information ainsi que le vol de données. L’étude dresse un panorama chiffré de la menace ainsi que des comportements des sociétés privées allemandes pour y faire face.

La cybersécurité est actuellement l’une des préoccupations majeures en Allemagne. Le Bitkom estime en effet qu’une entreprise allemande sur deux aurait subi une attaque informatique lors des deux dernières années. Si le nombre d’entreprises concernées a relativement peu augmenté pendant ce laps de temps, le chiffre des dommages est, lui, passé de 51 à 55 milliards d’euros.

Le vol de données par les cyberpirates est largement responsable de cette augmentation. Les données financières ainsi que les courriels sont particulièrement ciblés. Néanmoins, d’autres types de données sensibles comme les fichiers clients (17% des vols), les brevets et informations portant sur la Recherche & Développement (11%) ou encore les données personnelles des employés (10%) sont également susceptibles de susciter la convoitise, selon le Bitkom.

La cause de cette vulnérabilité ne résiderait pas uniquement dans un défaut de sécurité des systèmes d’informations, mais serait également d’origine humaine : les pirates recourent à la manipulation afin d’obtenir des informations sensibles, tels que les identifiants et mots de passe. L’étude révèle en outre que 62% des pirates appartiennent au cercle proche de l’entreprise, qu’ils soient d’anciens ou d’actuels salariés. Les attaques dites cybercriminelles ainsi que les irruptions de puissances étrangères ne concerneraient, elles, que respectivement 7% et 3% des cas.

L’étude pointe la relative frilosité des entreprises à faire appel à une aide extérieure ou à signaler l’attaque aux autorités. Seulement une société allemande sur deux a nommé un responsable interne pour les questions de sécurité informatique, d’après le sondage.

[1] Le Bitkom est la fédération allemande des sciences de l’économie de l’information, des télécommunications et des nouveaux médias.


Plus d’informations :

Source : "Spionage, Sabotage, Datendiebstahl : Deutscher Wirtschaft entsteht jährlich ein Schaden von 55 Milliarden Euro", Communiqué de presse du Bitkom, 21/07/2017 –
https://www.bitkom.org/Presse/Presseinformation/Spionage-Sabotage-Datendiebstahl-Deutscher-Wirtschaft-entsteht-jaehrlich-ein-Schaden-von-55-Milliarden-Euro.html

Rédactrice : Philippine Régniez, philippine.regniez[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE