Le BMBF investit dans la recherche sur les extrémismes

Allemagne

Actualité
Allemagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
28 juin 2017

Le ministère fédéral pour l’Enseignement et la Recherche (BMBF) consolide sa stratégie de recherche sur les extrémismes, en soutenant de nouveaux programmes de recherche interdisciplinaire pour détecter, prévenir et combattre l’extrémisme au nom de l’islam. Ces programmes seront réunis dans un cluster de recherche de pointe, auquel le BMBF annonce un soutien financier à hauteur de 35 millions d’euros au total.

Le BMBF met à disposition 20 millions d’euros sur une période de cinq ans dans le but de d’ouvrir des appels à projet à des activités de recherche à travers l’Allemagne traitant de l’extrémisme au nom de l’islam, qui seront virtuellement réunis au sein d’une même entité de recherche.

En plus de cela, des projets initiés par des jeunes chercheurs et chercheuses mettant l’accent sur le djihadisme, le darknet, la propagande et la radicalisation sur internet sont actuellement amorcés. Ces projets de recherche sont soutenus par le BMBF à hauteur de 14,7 millions d’euros.

Le ministère soutient déjà plusieurs projets interdisciplinaires dans le cadre du programme "Recherche pour la sécurité civile", par exemple :

  • A l’Université Philipps de Marbourg (Hesse), des chercheurs explorent le lien entre la propagande djihadiste sur internet et la violence et la radicalisation dans la vie réelle
  • L’institut de recherche en criminologie de Basse-Saxe analyse les processus de radicalisation, afin de les prévenir, en collaboration avec des établissements de l’enseignement supérieur
  • A l’université de Bielefeld (Rhénanie du Nord-Westphalie), des scientifiques développent un nouveau logiciel pour détecter automatiquement les réseaux de radicalisation sur internet.

Toujours dans ce contexte, la plateforme de dialogue d’experts en recherche sur la sécurité (SiFo), également financée par le BMBF, a organisé une conférence les 22 et 23 juin 2017 à Berlin afin d’évoquer les dynamiques de radicalisation et le rôle que peuvent jouer les nouvelles technologies dans la prévention et la sécurité, du point de vue des sciences humaines et sociales.

Plus d’informations :

Source :
"Das BMBF stärkt die Extremismusforschung", communiqué de presse du BMBF, 22/06/2017 - https://www.bmbf.de/de/das-bmbf-staerkt-die-extremismusforschung-4365.html

Rédactrice : Claire Speiser, claire.speiser[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE