L’université Heinrich Heine de Düsseldorf va étudier les fonctions inexplorées du sommeil sur le cerveau

Allemagne

Actualité
Allemagne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
28 juin 2017

L’Institut de biologie synthétique de l’Université de Düsseldorf va se pencher sur les fonctions du sommeil encore inexplorées à travers un projet appelé « L’horloge circadienne moléculaire comme médiateur causal de la neurophysiologie et de la cognition régulées par le sommeil » [1]. Le projet est financé à hauteur de 1,35 million d’euros sur trois ans par l’International Human Frontier Program (HFSP).

L’HFSP est un programme financé par l’Union Européenne et 14 autres pays encourageant les projets scientifiques innovants et interdisciplinaires entre des équipes d’experts venant de différents pays. Le groupe de l’université Heinrich Heine de Düsseldorf travaillera ainsi avec des chercheurs de l’Université de Groningue (Pays-Bas), de l’Université du Michigan (Etats-Unis) et du Korea Advanced Institute of Science and Technology (Corée du Sud).

Les données récentes indiquent que le sommeil joue un rôle prépondérant dans la formation de la mémoire et dans la plasticité synaptique (faculté d’adaptation du cerveau). Cependant, les mécanismes d’action du sommeil sur ces fonctions restent encore largement inexplorés. La communauté scientifique suppose que le manque de sommeil provoque une dérégulation de l’horloge moléculaire et que les processus de mémorisation pourraient ainsi être affectés.

Dans leur projet, les chercheurs vont donc utiliser des méthodes issues des mathématiques, de la bioinformatique, de la biologie synthétique et de l’optogénétique pour développer des « opto-commutateurs » afin de contrôler les composants de l’horloge moléculaire et ainsi explorer les fonctions et l’influence des cycles de sommeil et d’éveil sur l’horloge interne.

[1] L’horloge moléculaire est une hypothèse supposant que les modifications génétiques s’accumulent dans le génome à vitesse constante.


Source : “‚Human Frontier Science Program‘ : Forschergruppe um Prof. Dr. Matias Zurbriggen erhält Millionenförderung für innovative Schlafforschung”, communiqué de l’université Heinrich Heine de Düsseldorf, 13/06/2017 – https://www.uni-duesseldorf.de/home/startseite/news-detailansicht/article/human-frontier-science-program-internationales-forscherteam-um-prof-dr-matias-zurbriggen-er.html

Rédactrice : Laura Voisin, laura.voisin[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE