L’impression 3D pour l’usinage de pièces de composition et de forme complexes

Allemagne

Actualité
Allemagne | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil
5 mai 2017

Le Centre allemand de recherche aérospatiale (DLR) a communiqué sur les premières réalisations de pièces pour l’aéronautique fabriquées par technique d’impression 3D à partir de matériaux composites à fibres.

Dans l’aérospatiale, l’automobile ou l’énergie éolienne, les structures de forme et de composition complexes requièrent des processus de fabrication longs et coûteux. La technique d’impression 3D semble prometteuse pour répondre à des contraintes de facilité de mise en œuvre, de coût et d’adaptation aux spécifications des pièces du point de vue de la forme et de la composition sans outils de moulage préconçus. Par exemple, le procédé conventionnel de fraisage des pièces amène à perdre une partie de la quantité de matériau utilisé, ce qui peut être évité par une fabrication directe. L’institut des structures composites et des systèmes adaptatifs de Brunswick (Basse-Saxe) du DLR recherche comment intégrer cette technique dans un procédé intégré de production.

Cet institut est notamment parvenu à fabriquer des éléments favorisant l’aérodynamisme de plateformes volantes ainsi que des éléments de bordure d’ailes d’avion de formes variables. La matière première utilisée vient d’un alliage d’un matériau en fibre de carbone et d’un matériau thermoplastique.

Les matériaux à forme variable pourraient constituer un futur cas d’application de cette technique, par exemple pour les pièces impliquées dans l’atterrissage (commandes, volets, …), grâce au mélange de matériaux solides et flexibles.


Source : "DLR erforscht Kombination von 3D-Druckverfahren und Faserverbund-Fertigungstechnologien", 28/04/17, Communiqué de presse du DLR – http://www.dlr.de/dlr/presse/desktopdefault.aspx/tabid-10172/213_read-22227/#/gallery/26920

Rédacteur : Aurélien Gaufrès, aurelien.gaufres[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE