L’édition 2017 de l’IFA Berlin mise sur l’innovation et les startups

Allemagne

Actualité
Allemagne | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
11 septembre 2017

L’Internationale Funkausstellung ou IFA de Berlin est un salon mondial d’électronique grand public et de divertissement. Présentée comme un indicateur des tendances globales de consommation, l’édition 2017 – qui s’est tenue du 1 au 6 septembre – a tenté de se démarquer en mettant l’accent sur l’innovation et les startups. La France a envoyé une délégation, dans la continuité du CES de Las Vegas [1] qui a lieu tous les ans en janvier.

Nouveauté de l’IFA 2017, la plateforme NEXT réunissait environ 70 startups, principalement allemandes, sous la bannière « The Edge of Innovation ». Les technologies présentées ont fait la part belle à la robotique, avec la présence de nombreux robots compagnons, exposés par des startups chinoises ou coréennes. Côté interfaces humains-machines, les commandes vocales sont désormais intégrées aux objets du quotidien tels que les enceintes. Toutefois, une interface cerveau-ordinateur a aussi été présentée à un public plus restreint lors de l’IFA + Summit, un ensemble de conférences portant sur l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle et les interactions. Sans surprise, la majorité des intervenants ont évoqué un besoin de régulation et exprimé leurs inquiétudes quant au respect de la vie privée ou encore l’éthique liée à l’usage des nouvelles technologies. En pleine campagne électorale allemande, les acteurs allemands de l’innovation ont déploré que ce sujet crucial soit quasiment absent des débats.

Signe de la mutation de l’IFA, Business France a accompagné pour la première fois une délégation de quinze startups. Au total, trente startups françaises ont fait le déplacement, identifiables grâce à la bannière French Tech. La grande majorité d’entre elles sont en phase d’industrialisation, et ont vu dans la participation à l’IFA le moyen de prendre le pouls du marché allemand. Conformément à l’ADN de l’IFA, très tourné vers le grand public, les prototypes présentés étaient majoritairement destinés à la vente en B2C : réveils intelligents, accessoires sportifs, domotique, gadgets pour animaux domestiques ou encore jouets éducatifs innovants. En revanche, l’ensemble du salon était marqué par une forte présence asiatique, en provenance de Taiwan, de la Chine, du Japon ou de Corée du Sud.

Côté consommation d’électronique grand public, le salon a fait la part belle à l’ « Internet of Everything », soit la mise en réseau de l’ensemble des objets : frigidaires, fours, machines à café, enceintes, etc., sans pour autant apporter de réponse aux enjeux liés à la sécurité des données, aux standards de mise-à-jour ou au respect de la vie privée.

[1] Le Consumer Electronic Schow ou CES est le salon américain consacré à l’électronique grand public ainsi qu’à l’innovation. Il est devenu un rendez-vous important pour les startups françaises : en 2016, Business France y avait accompagné 172 jeunes pousses.

Pour en savoir plus : Le site de l’IFA – http://b2b.ifa-berlin.com/

Rédactrice : Philippine Régniez, philippine.regniez[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE