Installation de stations radar dans le sud de l’Equateur par l’université de Marbourg

Allemagne

Actualité
Allemagne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
16 juin 2017

L’installation de radar de mesure dans le sud de l’Equateur doit permettre de mieux observer les répartitions spatiales et temporelles des précipitations afin de mieux comprendre le phénomène climatique El Nino présent dans cette région du monde.

Dans les régions tropicales, les phénomènes climatiques extrêmes sont difficiles à prévoir tout comme les conséquences qu’ils peuvent engendrer, telles que les glissements de terrains ou les coupures d’électricité. Disposer de prévisions suffisamment précises permet d’anticiper les conséquences induites, pour pouvoir par exemple adapter les périodes d’irrigation ou d’épandage des engrais.

Une équipe de géographes de l’Université de Marbourg (Hesse) a installé trois stations météorologiques générant des ondes électromagnétiques qui sont réfléchies par la pluie ce qui permet d’obtenir des informations sur le lieu et la quantité des précipitations. Le but de cette expérimentation et de pouvoir élargir ce dispositif en région montagneuse et ainsi améliorer les prévisions météo dans cette région.

L’Université de Marbourg travaille depuis une dizaine d’année dans le sud de l’Equateur dans le cadre d’un projet sur l’observation des écosystèmes et de la biodiversité dans cette région. L’installation de ce réseau de mesure est prise en charge à hauteur de 178 000 € du côté équatorien tandis que l’Agence allemande des moyens pour la recherche (DFG) met à disposition 600 000 euros dans le transfert de compétences.


Source :
ꞌꞌMarburger Radarstationen messen Niederschläge in Ecuadorꞌꞌ, communiqué de presse de l’Université de Marbourg, 01/06/2017 - https://www.uni-marburg.de/aktuelles/news/2017b/0530a

Rédacteur : Luc Massat, luc.massat[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE