Édition 2017 du rapport de la commission d’experts sur la recherche et l’innovation (EFI)

Allemagne

Actualité
Allemagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
24 février 2017

La commission d’experts “recherche et innovation” (Expertenkommission Forschung und Innovation, EFI) a remis le 15 février 2017 son dixième rapport annuel d’évaluation des performances technologiques et de la politique de recherche et d’innovation allemande à la chancelière, Angela Merkel, et à la ministre fédérale de l’Enseignement et de la Recherche, Johanna Wanka, avant de le présenter au public le 16 février 2017.

La Commission EFI est composée de six enseignants-chercheurs, spécialisés en économie de l’innovation. Créée en 2006, à l’initiative du gouvernement fédéral, elle réalise un travail d’analyse de la performance du système de recherche et d’innovation allemand et émet des recommandations en vue de l’améliorer.
Le rapport annuel de la Commission EFI est traditionnellement structuré en trois parties :
– Présentation et analyse des derniers développements de la politique de recherche et d’innovation en Allemagne.
– Analyse détaillée de quatre à cinq “thèmes-clés”. Les thématiques choisies par la Commission correspondent généralement à des sujets pouvant présenter un enjeu stratégique pour l’Allemagne dans les prochaines années, d’où les comparaisons internationales et le traitement approfondi.
– Statistiques et données diverses.
Pour cette dixième édition, les experts de la commission EFI tiraient un bilan positif de la performance de l’Allemagne, qui selon eux, a effectué de considérables progrès, notamment en matière d’attractivité à l’échelle internationale, de performance des universités, et de modernisation de l’économie allemande.

Le rapport s’est focalisée sur les développements récents et les objectifs à atteindre en 2025 :

  • Investir un total de 3,5% du PIB dans des activités de R&D
  • Ancrer au moins trois universités allemandes parmi les 30 universités mondiales les plus prestigieuses
  • Faire de l’Allemagne l’un des cinq pays leaders dans les infrastructures numériques
  • Doubler la part de capital risque, en l’amenant à 0,06% du PIB
  • Doubler les subventions dans le domaine de la numérisation
  • Devenir un pays précurseur en matière d’e-gouvernement

La commission EFI établit également une liste de défis que le pays aura à affronter : développement durable et changement climatique, démographie, approvisionnement énergétique, mobilité, transition numérique, espace européen de la recherche, et agilité de l’état.

De plus, la commission effectue de nombreuses recommandations dans six champs d’actions :

  • Système éducatif et scientifique,
  • Transfert de connaissances et de technologies,
  • Innovation dans les grandes entreprises,
  • Entrepreneuriat,
  • Gouvernance,
  • Transition numérique.


Plus d’informations :

Rédactrice : Claire Speiser, claire.speiser[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE