Des chercheurs veulent explorer le lien entre les allergies et la flore intestinale

Allemagne

Actualité
Allemagne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
14 juin 2017

Des scientifiques du Centre Helmholtz de Munich vont chercher à découvrir si et comment la flore bactérienne de l’intestin peut aider ou prévenir le développement des allergies. Le projet, intitulé ALLERGUT, est financé à hauteur de 1,5 million d’euros par le Conseil Européen de la Recherche (ERC).

Bien que près d’un tiers des européens souffrent d’allergies, les mécanismes exacts de ces affections restent relativement méconnus et les traitements actuels ne permettent que de soulager les symptômes. L’objectif du projet ALLERGUT est donc d’expliquer pourquoi ces réactions allergiques se développent. Les chercheurs du centre vont pour cela se pencher sur les interactions entre la flore intestinale et le système immunitaire.

Plus particulièrement, ils exploreront le rôle de la protéine RORyt, un facteur de transcription pouvant influencer l’expression des gènes dans le noyau de la cellule. Par ce biais, la tolérance immunologique augmente, ce qui signifie que le système immunitaire est plus à même de distinguer les structures inoffensives des pathogènes et de tolérer leur présence. Ceci permet de modérer le système immunitaire et d’éviter les réponses immunitaires excessives.

Les chercheurs veulent donc examiner si RORyt joue un rôle dans le développement des cellules immunitaires responsables des allergies au sein de la muqueuse intestinale et d’autres organes. Ils veulent également clarifier si certains groupes bactériologiques ou métaboliques peuvent mener à une prédisposition aux allergies. Enfin, ils se pencheront sur les voies de signalisation des cellules dendritiques, qui surveillent et contrôlent leur environnement en permanence et régulent l’établissement de ce type de tolérance immunitaire.

Les résultats de ces recherches vont permettre de mieux comprendre comment les allergies et d’autres maladies inflammatoires chroniques se développent lorsque la tolérance du système immunitaire est insuffisante. Le développement de nouvelles mesures préventives et de nouveaux traitements sera ainsi possible dans le futur.


Source : “ERC Starting Grant für Allergieforschung im Darm”, communiqué du Centre Helmholtz de Munich, 02/06/2017 – https://www.helmholtz-muenchen.de/aktuelles/uebersicht/pressemitteilungnews/article/40503/index.html

Rédactrice : Laura Voisin, laura.voisin[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE