Adoption du Masterplan Medizinstudium 2020 destiné à moderniser les études de médecine au niveau fédéral

Allemagne

Actualité
Allemagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
6 avril 2017

Le ministre fédéral de la santé, Hermann Gröhe, la ministre fédérale de la recherche, Johanna Wanka, ainsi que les représentants des ministères de la santé et des sciences des différents Länder et le Bundestag ont définitivement adopté le Masterplan Medizinstudium 2020. Ce plan prévoit de nombreux changements relatifs aux études de médecine en Allemagne, notamment sur la structure des études et le contenu de la formation.

Le plan mettra notamment l’accent sur le relationnel et les capacités de médiation des professionnels de santé. Une attention spéciale sera ainsi portée sur la discussion entre le médecin et son patient pour en améliorer la relation, accroître les chances de succès du traitement et pour le bien-être des malades.

Les compétences scientifiques seront également renforcées, de façon à ce que les futurs médecins acquièrent des outils d’apprentissage qu’ils pourront utiliser pour mettre en pratique les découvertes scientifiques les plus récentes tout au long de leur carrière.

Les étudiants seront également amenés à étudier davantage les maladies les plus communes et à passer un quart de leur « année pratique » en soins ambulatoires, alors que la formation actuellement proposée se focalise sur des spécialisations. La médecine générale sera aussi renforcée dans le cursus.

L’admission sera modifiée de façon à répondre aux demandes actuelles en matière d’actes médicaux. Les compétences sociales et de communication, ainsi qu’une motivation spécifique pour les études de médecine seront davantage prises en compte.

Le Masterplan promet aussi la création d’un « Landarztquote » (quota de médecins en milieu rural), afin de parer au problème des déserts médicaux dans les milieux ruraux. Les Länder seront ainsi libres d’instaurer un quota de 10% maximum pour des places réservées aux candidats s’engageant à travailler jusqu’à 10 ans après la fin de leurs études dans les zones en pénurie de médecins. Les étudiants seront davantage informés sur les possibilités de mener leur formation dans ces milieux ruraux ainsi que sur les aides financières disponibles pour ces cursus.

Un comité sera mis en place sous la direction du Pr. Monika Harms, ancienne procureure générale fédérale, pour examiner l’impact des mesures prises et leur coût, et pour soumettre une proposition de modification des admissions dans l’ordre des médecins.


Source : “Masterplan Medizinstudium 2020”, communiqué de presse du BMBF, 31/03/2017 – https://www.bmbf.de/de/masterplan-medizinstudium-2020-4024.html

Rédactrice : Laura Voisin, laura.voisin[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE