Une feuille de route pour les infrastructures de recherche

Afrique du Sud

Actualité
Afrique du Sud | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
27 décembre 2016

L’Afrique du Sud publie sa première feuille de route pour les infrastructures de recherche.

Le ministère de la Science et de la Technologie (DST) a publié une roadmap (SARIR) qui concerne les infrastructures nationales de recherche pour les quinze prochaines années. Cette feuille de route répond à la volonté de doter d’infrastructures de pointe le pays afin de le positionner comme leader du continent en matière de science, de développer les capacités et d’attirer des scientifiques de haut niveau.

En phase avec le "White Paper on Science and Technology" (1996) et la "National Research and Development Strategy" (2002), cette feuille de route sera le fil conducteur de la politique sud-africaine d’investissement et de déploiement d’équipements et de laboratoires en matière de recherche. SARIR sera revue tous les trois ans afin d’évaluer la mise en place des projets et être ajustée aux futurs besoins.

PNG - 33.1 ko

Mise en place en partenariat avec l’Union européenne, résultat d’un processus de sélection au sein de la communauté scientifique sud-africaine mené depuis 2013, la feuille de route comprend 13 infrastructures de recherche (sur 17 proposées) dans 5 domaines scientifiques (sur 6 proposés) : Homme et sociétés (2), Santé, biologie et sécurité alimentaire (3), terre et environnement (5), Matériaux et industrie (2) et Energie (1).
Cette ossature verticale est recoupée par 3 thèmes transversaux  : cyber-infrastructures, plateformes de gestion de données, services dédiés à la recherche.

Le budget nécessaire à la mise en place de cette feuille de route est estimé à 2 milliards de rands (environ 130 millions d’euros) sur la période 2016-2021, avec un effort annuel croissant.

Le budget du DST pour les années 2016/2017 permettra de mettre en place 7 projets : un réseau d’observation environnemental terrestre et marin, des installations de médecine nucléaire, un réseau de sites de surveillance en matière de santé et démographie, un centre national de ressources numériques sur le langage, une collection de sciences naturelles, une infrastructure pour la recherche marine et côtière et une plateforme pour la recherche en sciences "omiques".

Plus d’informations :

  • Site internet du ministère de la Science et de la Technologie (en anglais ) - lien
  • South African Research Infrastructure Roadmap - First Edition (en anglais) - Lien

Rédacteurs : Jean-Paul TOUTAIN et Mélanie GARCIA VILLAR, – lien vers la section Science et Technologie du site de l’Ambassade de France en Afrique du Sud

PLAN DU SITE