Relever et comparer des empreintes digitales en temps-réel

Afrique du Sud

Actualité
Afrique du Sud | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique
21 septembre 2016

Le CSIR vient de dévoiler un prototype d’instrument permettant de récolter les empreintes digitales et de trouver des correspondances directement depuis les scènes de crime.

Le Council for Scientific and Industrial Research (CSIR), principal centre de recherche non-universitaire du pays, a révélé le 15 septembre 2016 un prototype d’instrument pensé pour récolter et comparer le plus efficacement possible les empreintes digitales présentes sur une scène de crime.

JPEG - 43.7 ko

Une fois pleinement opérationnel, ce dispositif permettrait de scanner et de chercher en temps réel des correspondances en utilisant les bases de données de la police.

La technique appliquée est la Tomographie en cohérence optique (TCO), technique utilisant une onde lumineuse pour capturer des images tridimensionnelles d’un matériau qui diffuse de la lumière qui est notamment utilisée en imagerie médicale.

Ce dispositif constituerait une amélioration tangible par rapport aux méthodes de récoltes actuellement utilisées, permettant un traitement des données plus rapide et en évitant une altération des preuves, l’ADN relié aux empreintes (sang, sueur) étant actuellement parfois rendu inutilisable.

D’après ce prototype, prometteur, les recherches vont continuer afin de rendre le système plus efficace et opérationnel sur différents types de support (métal, bois…) et également de réduire sa taille et ainsi rendre l’instrument facilement transportable sur les scènes de crime.

Source : " CSIR unveils prototype fingerprint scanning tech for crime scenes", Article du journal en ligne Engineering News, 20/09/2016 –Lien

Rédacteur : Mélanie GARCIA VILLAR, melanie.garcia-villar[at]diplomatie.gouv.fr – Lien vers le site web de l’Ambassade de France en Afrique du Sud

PLAN DU SITE