Les piles à combustible hydrogène, une énergie prometteuse

Afrique du Sud

Actualité
Afrique du Sud | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
7 novembre 2016

L’Afrique du Sud poursuit son expérimentation des usages de la pile à combustible hydrogène, qui est vue comme une solution pour une énergie plus sûre, verte et abordable.

En effet, ce dispositif utilise de l’hydrogène et de l’oxygène pour générer de l’électricité et m’émet que de l’eau. Plusieurs projets actuellement menés par le ministère de la science et de la technologie (DST) ont pour objectifs de mettre à l’épreuve et de déterminer sa viabilité.

Une première expérimentation concerne une clinique de Johannesburg qui a une capacité d’accueil de 33 000 personnes. Les piles à combustibles sont utilisées afin de maintenir l’activité des systèmes de réfrigération de vaccins et d’air conditionné en cas de coupure de courant. Un avantage immédiat de l’opération est une économie pour la clinique, qui n’a plus à remplacer de vaccins gaspillés.

Une deuxième expérimentation est l’utilisation de ces batteries par des écoles de la région de l’Eastern Cape. Ainsi, les enfants peuvent recharger ordinateurs et tablettes éducatives sur des bornes disponibles dans ces écoles et bénéficier d’un matériel opérationnel pour suivre leurs cours et faire leurs exercices.

Une autre expérimentation – qui a déjà été présentée ici – est pour le moment fructueuse. Le premier chariot élévateur, utilisé par la société de production de platine Implats, est en exercice à la raffinerie de Springs. Ce prototype se montre très satisfaisant, permettant de réduire par rapport à des chariots classiques la chaleur, le niveau de bruits et les émissions nuisibles.

Source :

  • "Hydrogen fuel cell technology proving fruitful", article de Bizcommunity, 03/11/2016 - Lien

Rédacteur :
Mélanie Garcia Villar melanie.garcia-villar[at]diplomatie.gouv.fr - Lien

PLAN DU SITE